RSS
RSS


Montez à bord du vaisseau et partez à la recherche d'un nouveau foyer pour l'Humanité.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Premier Niveau :: Espace public :: Dinner Oppal's Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cache-cache party - Anrhem

avatar
Messages : 213
Date d'inscription : 28/06/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Ira Hraoui
Niv 2 : équipe technique
Mar 18 Juil - 22:18


Pas d'humeur à lui courir aprèsArnhem
L'ambiance est particulière. Une certaine tension flotte dans l'air sans raison apparente. Peut-être que maman me repproche de ne pas passer plus souvent dans sa cabine. J'y peux rien ; j'aime pas la voir dans cet état. C'est plus facile pour Rim, elle l'a toujours plus ou moins connue comme ça. Alors que moi j'ai des vagues souvenirs de la terre, de maman qui rigole avec ses amies. Du père de Rim, enfin de celui que je soupçonne de l'être, venant manger à la maison et me ramener du chocolat. Maintenant, maman est une vieille femme. On lui donne dix ans de plus que son âge réel et son esprit s'en va peu à peu. Aujourd'hui, ça a été, mais la dernière fois que je suis venu partager un repas avec elle, elle s'est brûlée deux fois en cuisinant et s'est arrêté en plein milieu du déjeuner, s'immobilisant plusieurs minutes comme un robot débranché.

Mais là, ça qui me préoccupe, c'est que Rim ne soit pas rentrée. Je prends les assiettes, les entrepose dans l'évier. Je profite d'être à l'abri du regard maternel pour tapoter sur l'écran de mon téléphone. Pas de nouveaux messages. Cette gamine pourrait avoir le bon sens de répondre quand on s'inquiète. J'ai rendez-vous avec Kerwan pour boire un verre, je suis censé le rejoindre dès que j'en ai fini ici. Je ne suis pas une grande sensible, mais abandonner ma mère seule sans savoir quand est-ce que ma soeur doit rentrer, j'aime pas trop ça. Elle va se faire un sang d'encre. Elle m'assure que Rim ne travaille pas ce soir, mais j'ai comme un doute. Je ne lui fais pas confiance pour mémoriser un emploi du temps, même très simple. Je lave tout, range la vaisselle et nettoie la table. Je ne viens qu'une fois par mois, je peux bien la fermer et me montrer serviable pour compenser. Je pense à mon collègue, sûrement déjà ivre. La soirée avance et la miss ne semble pas pressée de rentrer.

Désireuse de quitter cette cabine et l'ambiance qui y règne, j'enfile mon bomber et dépose un très rapide bisous sur la joue de la femme toujours assise à la table.

- J'y vais. J'vais passer à Oppal's pour dire à Rim de t'envoyer un SMS.

Je suis pas très douée avec la famille. Du coup, je pars sans rien ajouter et me dirige effectivement vers le lieu de travail de la petite. Vu l'heure, c'est plutôt calme. Un groupe d'adolescents sirotent leur milkshake à une table isolée. Un homme sort quand je rentre. La silhouette que je devine derrière le comptoir n'est clairement pas celle de ma petite sœur. Tant pis, il saura peut être me renseigner. Je ne m'encombre pas à monter sur un tabouret ; je m'accoude au comptoir juste en face de lui.

- Salut. Je viens voir Rim, tu peux lui dire qu'Ira est là ?

J'vais droit au but. Je pense à mon meilleur ami, seul avec sa bière. Ca serait cruel de le laisser poireauter plus que nécessaire.
(a) Moses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 11/07/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




Arnhem Montfort
Niv 1 : civil
Mar 18 Juil - 23:25


Cache-cache partyIra Hraoui
Bientôt arrivé au terme d'un service particulièrement fatigant, Arnhem venait d'encaisser l'un des derniers groupes de clients qui restait en salle. Même si l'Oppal's demeurait ouvert jusqu'à 3 heures de matin, le gros de l'activité était désormais derrière lui, et il s'autorisait enfin une petite pause au comptoir. Il venait de se faire couler un café et comptait là-dessus pour se donner encore un peu de courage. Il lui restait encore à compter des caisses et à donner ses dernières consignes pour la fin de la soirée. Ce ne serait plus trop long, mais il fallait le faire. Il ne devait pas rester aussi tard ce soir, et sa fille ne l'aurait sûrement pas attendu. Elle avait d'ailleurs l'ordre d'aller se coucher seule et de verrouiller la porte de la cabine lorsque le service durait un peu trop longtemps et qu'elle ne voyait pas son père revenir.

Arnhem était en train de touiller son café en regardant distraitement quelques jeunes à une table voisine, lorsqu'il fut tiré de sa demi-torpeur. Une cliente arrivait. Il avait déjà vu cette jeune femme. Mine de rien, il était devenu un peu physionomiste avec le temps. C'était probablement le métier qui voulait ça. Mais ce soir, il était un peu trop fatigué pour trouver tout de suite dans quelles circonstances il l'avait déjà vue. Sa demande, directe, qui trahissait un brin d'agacement, lui permit très vite de comprendre. Le tutoiement, étonnant, mais au sujet duquel il ne se formalisait plus, tant il voyait de jeunes ici. La jeune femme se posait là, c'était un personnage, qui ne semblait pas prendre de détours.
Rim ? Elle n'était pas de service ce soir. Il l'avait bien vue ce matin, mais elle avait quitté le restaurant vers 17 heures.

" Ah, je suis désolé. Rim n'est pas là ce soir. Elle a quitté le restaurant en fin d'aprèm. "

Ira. Arnhem était presque sûr qu'il s'agissait de sa grande sœur. A l'occasion de leurs discussions, Rim parlait d'elle, et Arnhem l'avait déjà vue au Dinner lui parler. Il ne savait pas grand chose d'elle. Rim lui parlait beaucoup de sa mère, un peu moins de sa sœur.
En tout cas, tandis qu'il lui apprenait que Rim n'était pas là, Arnhem perçut dans la posture d'Ira un certain empressement.

" Il y a un problème ? " demanda-t-il, en espérant que ce ne soit pas le cas. Et il posa sa cuiller sur la soucoupe, porta la tasse de café à ses lèvres pour l'avaler d'un trait, comme il faisait d'habitude.
Merci (a) Moses pour l'emprunt du codage !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 213
Date d'inscription : 28/06/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Ira Hraoui
Niv 2 : équipe technique
Mer 19 Juil - 16:21


Pas d'humeur à lui courir aprèsArnhem
Le gars a sûrement dû se demander pourquoi une fille débarque et demande à voir une serveuse qui bosse pas. Je me sens un peu stupide sur ce coup, à pas avoir cru maman. J'veux dire, j'avais pas envisagé cette possibilité du coup je suis un peu décontenancée devant l'homme. J'ouvre la bouche en o, comme si j'imite un poisson, et le referme le temps de réfléchir à ce que je dois répondre. Du coup, elle est où ? Je vois ma soirée avec Kerwan disparaître. Je l'aurais jamais trouvée avant que mon pote aille dormir. Fait chier.

- Ha... désolée. J'pensais la trouver ici.

Je prends ensuite le temps de réfléchir à sa question. Ca doit se voir que je suis dans une mauvaise situation. Mes sourcils se froncent un peu sans que je ne le remarque. Est-ce qu'il y a un problème ? Oui. Bien sûr que y'a un problème. Rim répond toujours à son téléphone, sauf durant ses horaires de boulot. Mais là, c'est pas le cas. Alors y'a un problème. J'ai aucune fichue idée d'où est ma soeur. En soi, c'est pas grave. Je suis pas trop inquiète pour elle. Elle ne s'attire pas d'ennuis en général. Non, ce qui me fait chier c'est que cette morveuse à la responsabilité de maman et qu'elle à pas l'air de s'en souvenir, là. Maman ne va pas aller dormir tant qu'elle est seule dans la cabine et si elle dort pas assez, ses crises sont plus fortes. Je l'ai déjà dit à Rim une centaine de fois. Y'a qu'elle qui arrive à s'occuper de maman donc ça m'agace quand elle fait sa gamine à disparaître comme ça. Sauf que je peux pas lâcher ça à l'homme en face de moi. Surtout qu'il me semble bien que c'est son patron, j'veux pas qu'il est une mauvaise image d'elle à cause de moi et de ma grande gueule.

- Notre mère aurait besoin qu'elle rentre et je crois qu'elle filtre mes appels. Vous la connaissez un peu ? Vous savez où elle aime traîner, par hasard ?

C'est bête, hein, mais je sais pas du tout où ma soeur passe son temps libre. Ni même avec qui. J'ai honte de demander ça à son supérieur, parce que si lui il la connait mieux que moi, ça ne le fait pas. Mais j'ai pas trente-six solutions. Soit je demande un peu d'aide, soit je fais trois fois le tour du vaisseau jusqu'à retrouver cette morveuse et la ramener par la peau du cou chez notre mère.
(a) Moses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 11/07/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




Arnhem Montfort
Niv 1 : civil
Jeu 20 Juil - 20:31


Cache-cache PartyIra Hraoui
Tasse de café en main, Arnhem arrêta son geste lorsque la jeune femme lui répondit qu'elle s'attendait à la trouver au restaurant. C'est vrai qu'elle avait l'air sûre d'elle en entrant. Pourtant, il était bien sûr d'avoir eu tous ses serveurs et cuisiniers à leurs postes ce soir. Une absence se remarque toujours, et à fortiori ce soir où il y avait eu du monde en salle. Arnhem revoyait bien Rim partir vers 17 heures. Rien d'anormal par rapport à ce départ. Le patron avala le café tiède et posa la tasse dans l'évier, dans le prolongement du geste. Il fut tenté de vaquer à ses occupations sans s'attarder davantage. Mais Ira semblait soucieuse. Sans cela, elle ne serait pas restée là devant lui, en réfléchissant. Elle l'aurait remercié pour le renseignement et tourné les talons.

Mais au lieu de ça, il apprit que sa serveuse n'était pas rentrée chez elle. Bien sûr, elle était libre de faire ce qu'elle voulait et il n'avait pas à s'en mêler. Pourtant, visiblement, presque six heures venaient de s'écouler sans qu'elle ne donne de nouvelles à sa famille. Alors il se mit à réfléchir un peu plus. Le service de midi, auquel Rim était présente, s'était passé sans accroc. Ca avait même été calme, contrairement à ce soir. Lorsqu'elle était partie, Rim ne lui avait pas paru particulièrement soucieuse ou énervée. Il lui semblait bien qu'elle était partie seule. En tout cas, il n'avait rien remarqué d'anormal. A présent, pourquoi filtrerait-elle les appels de sa sœur, comme celle-ci le prétendait ?

Le premier réflexe d'Arnhem lorsqu'Ira lui demanda s'il connaissait Rim au point de connaître les endroits où elle passait son temps libre fut de hocher la tête. Mais il devait vérifier quelque chose. Il demanda à Ira d'attendre au comptoir, puis il se dirigea vers les cuisines. Il vérifia les pointages de sa serveuse. Chose étrange : alors qu'elle n'oubliait jamais de le faire, Rim n'avait pas dépointé en partant. Arnhem chercha sa carte d'employée et ne la trouva pas. Rim n'était pas censée l'emporter. Il revint au comptoir.

" Elle est partie plus précipitamment que ce que je pensais. Elle n'a pas dépointé à la fin de sa journée. C'est bizarre, je n'ai rien remarqué d'anormal quand elle est partie. Ni même dans la journée d'ailleurs. "
Il enchaîna alors sur la question de la grande sœur. En effet, Arnhem connaissait Rim mieux que n'importe lequel de ses autres serveurs. Leurs familles les préoccupaient, et ils échangeaient souvent à ce propos. Lui au sujet de sa fille, elle aurait au sujet de sa mère.

" Je la connais un peu, oui. C'est vrai que lorsqu'il y a quelque chose qui ne va pas, soit je le vois, soit elle en parle d'elle-même. De là à vous dire où elle passe son temps libre... "
Arnhem prit encore le temps de réfléchir un peu. Un jour, en dehors des heures de travail, il l'avait aperçue, songeuse, au Puits de Lumière. Il était allé lui parler. Il l'avait écouté parler longuement de sa mère, car il avait senti qu'il n'y avait que cela à faire à ce moment-là. Mais cela ne voulait pas dire qu'elle y était en ce moment.
" Vous voulez que j'essaie de l'appeler, moi ? " lança-t-il comme la solution idéale au problème.
Merci (a) Moses pour l'emprunt du codage !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 213
Date d'inscription : 28/06/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Ira Hraoui
Niv 2 : équipe technique
Mar 1 Aoû - 16:43


Pas d'humeur à lui courir aprèsArnhem
L'homme me demande d'attendre un instant. Je m'exécute. J'arrive pas à dire si je le dérange ou pas. Il est poli, avenant même (ça vous surprend que je connaisse un tel mot ?). Il croule pas sous le boulot, alors je me permets de rester un peu. Lorsque je sentirais que je le dérange réellement, je m'en irais. En attendant, je n'ai aucune autre piste. Je déteste être "grande sœur". Je déteste les responsabilité. Je me gère, c'est déjà beaucoup. Je déteste pas Rim, c'est pas ce que je dis. C'est une brave gosse, lorsqu'elle est là où elle est censée être.

Instinctivement, je jette un coup d'oeil par dessus mon épaule pour regarder les jeunes qui flânent derrière moi. Ils n'écoutent pas ce qu'on dit. C'est pas un secret, en même temps. J'aime juste pas entendre des rires et des discussions dans mon dos. Le Dinner sert de repère à pas mal de lycéens. Je m'y suis jamais senti vraiment chez moi, malgré le fait qu'ils aient de bons desserts. Et depuis que ma sœur bosse là, c'est devenu son territoire. J'ai toujours l'impression d'entrer dans son intimité lorsque je pousse cette porte, alors je le fais pas souvent.

Alors que le patron revient au comptoir, je me redresse un peu. Je tâche de donner une bonne image de moi. Je ne veux pas être catégorisée comme la mauvaise sœur un peu zonarde de Rim. Je suis assez étonnée par ce qu'il me dit. Je sais pas trop si je dois m'inquiéter. Déjà, ma soeur est parti vite, et puis mince quoi, elle a l'air sacrément proche de son patron. Je n'aime pas trop ça, mais je m'inquiète parfois trop. Il a pas l'air d'un pervers.

- Ca serait pas bizarre que vous l'appeliez à une heure pareille ?

L'espace d'un instant, j'ai faillit lui demander sur un ton agressif pourquoi il avait son numéro. Mais heureusement, mes neurones se sont rebranchés avant d'aboyer pour rien. C'est son patron, c'est évident qu'il a de quoi la joindre quand elle bosse pas. Je suis parano là, je sais. Il a l'air d'un chic type. On laisserait pas un pédophile bosser dans un Dinner.

- Elle risque de se sentir trahie, non ? Si vous m'aidez à la retrouver alors qu'elle a pas l'air de vouloir rentrer, j'entends...

Je soupire un peu. Je sais que c'est comme ça que je réagirais. Cependant, on est tellement différentes que je dois avouer que j'en sais rien. Je me hisse finalement sur un tabouret et pose mes bras croisés sur le comptoir.

- En tout cas, c'est sûr que ça m'aiderait si vous réussissiez à la joindre.

Je suis pas en position de refuser une main tendue.
(a) Moses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 11/07/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




Arnhem Montfort
Niv 1 : civil
Dim 6 Aoû - 19:48


Cache-cache PartyIra Hraoui
Arnhem essaya d'évaluer rapidement la situation. La grande sœur de l'une de ses meilleures employées se pointait à la fin d'un service en étant presque sûre de la trouver. C'était ainsi qu'il découvrait que l'employée en question avait quitté son poste un peu précipitamment. Il n'y avait rien de particulièrement inquiétant dans cette situation au demeurant, et pourtant une intervention de la grande sœur l'obligea à s'inquiéter un peu pour la petite. Oui, ce serait bizarre s'il l'appelait à vingt-trois heures passées. Mais pourquoi se sentirait-elle "trahie" ? Malgré lui, il afficha une expression suspicieuse sur son visage. Ira s'assit finalement sur un tabouret, acceptant son aide. Devait-il creuser un peu au risque de paraitre impoli ou indiscret, ou bien simplement prendre son téléphone et composer le numéro de Rim sans chercher davantage à comprendre ?

Il empoigna le combiné du téléphone qui trainait sur le comptoir et, tout en cherchant le nom de Rim dans la mémoire, céda à la curiosité. Il était toujours possible de rebrousser chemin si Ira ne se montrait pas coopérative... ou offusquée par ses questions.
" Pardonnez-moi si je suis indiscret, mais... Elle aurait des raisons de ne pas vouloir rentrer ? Je veux dire... (tout en s'aventurant sur ce terrain, il se sentit soudain gêné et hésita un peu à poursuivre) ... S'est-elle disputée avec vous ou sa mère ? "
Voilà, la question était partie. Peut-être plus vite qu'il ne l'aurait voulu. Mais il ne pouvait pas faire semblant de ne pas savoir. Car elle lui en parlait. Elle n'était pas toujours très à l'aise chez elle. Elle devait gérer sa mère qui avait des problèmes psychologiques. Elle reprochait parfois à sa sœur de la laisser s'en débrouiller. Ce soir, soit elle avait un coup de blues, soit elle avait juste envie de s'éclater... et de rentrer tard. Dans le second cas, on ne pouvait pas le lui reprocher. Dans le premier, il aiderait volontiers Ira.

Sans oser lever les yeux sur la jeune femme, de peur de s'être mêlé de ce qui ne le regardait pas, il appuya sur la touche "appel". Il attendit... Huit sonneries. Et Rim ne lui répondit pas. Ce n'était donc pas qu'elle filtrait les appels de sa sœur. Ou alors elle n'avait envie de parler à personne et filtrait aussi ceux de son patron.
Il raccrocha.
" Elle ne me répond pas non plus. Je voudrais bien vous aider, mais sans moyen de la joindre... "
Arnhem reposa le téléphone. Il joua la confiance. Faussement, peut-être. Au fond, il s'inquiétait bien un peu pour Rim.
" Elle va peut-être rappeler si elle a manqué l'appel. Vous voulez boire quelque chose en attendant ? C'est cadeau. "
Merci (a) Moses pour l'emprunt du codage !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 213
Date d'inscription : 28/06/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Ira Hraoui
Niv 2 : équipe technique
Jeu 10 Aoû - 1:51


Pas d'humeur à lui courir aprèsArnhem
Il le fait. Il prend son téléphone sans rien ajouter. Je m'attends à ce qui lui passe un appel tout de suite, mais d'abord il se permet une question qui me surprend. Pourquoi miss veut pas rentrer chez nous ? Je réponds pas tout de suite. Sa question me fait réfléchir. J'essaie de trouver un truc intelligent à dire pendant qu'il tente de joindre - en vain- Rim. Je m'agite un peu sur son tabouret, mal à l'aise. Un part de mon cerveau me dit que notre mère et ma soeur étaient deux adultes capables de se débrouiller seules quelques heures. Je ne peux pas gâcher ma vie à vouloir m'occuper de tout. Une autre part corrige : non, ma mère n'est plus la femme autonome que j'ai connue et la présence de sa soeur est nécessaire. Finalement, je rejette tous ces doutes dans un coin de mon crâne. Ce n'est pas la peine de se torturer. Rim va finir par rentrer d'elle-même.

- On s'est pas disputée. En fait, ça fait même plusieurs jours que je l'ai pas vu, donc elle a aucune raison de m'en vouloir.

Je hausse les épaules. C'est vrai. Je ne vois pas pourquoi je serais la cause de tout ça. Quant à maman, mais si elles s'étaient disputées, j'ose croire que ma soeur ne lui en aurait pas voulu. Notre génitrice perd la tête et peut se montrer exaspérante, mais ce n'était pas de sa faute. Rim le savait. Elle ne pouvait pas se permettre de faire l'enfant et de fuguer parce que maman a été méchante avec elle. Le problème vient d'elle et du fait qu'elle n'est pas capable de comprendre le mot "responsabilité".

Ca me fatigue tout ça. Je m'accoude au comptoir et regarde l'homme avec un air amusé.

- Ca serait abusé de votre gentille que de vous demander un milk-shake aux fruits rouges ?

Sûrement. Il m'a proposé à boire, pas un dessert. Mais les gosses avec leur grand verre, juste derrière moi, me font envie. Rien qu'à les imaginer siroter cet élixir sucré à la paille fait crier mon ventre. J'esquisse un sourire au patron, celui qui m'adoucit un peu le visage. Ce gars est cool, c'est certain. Je ne lui ai pas dit merci, mais c'est parce que j'ose pas. Je lui suis reconnaissante de m'aider dans ma chasse à l'homme.  

- J'veux pas vous déranger.

Autant pour le milk-shake que pour Rim. J'aime pas demander de l'aide. Parce que je sais très bien que l'inverse me fait chier. Fort heureusement, tout le monde n'est pas moi.

Ma main plonge dans ma poche arrière et en sorte mon petit téléphone. Le genre pratique mais un brin ridicule tant il semble obselète. Trois messages manqués, tous de Kerwan. Pas un seul appel de ma soeur. Je soupire et j'ouvre mes sms. Mon collègue est crevé et a déjà trop bu. Il va rentrer. Pas besoin que je prenne la peine de le retrouver donc. Je sais pas si je suis soulagée d'avoir cette pression en moins ou si ça me fait chier de voir ce plan tombé à l'eau. Quoi qu'il en soit, je grogne discrètement et augmente le son de l'appareil. Je l'abandonne bien en évidence sur le comptoir devant moi. Histoire de plus manquer de notifications.

- Elle va finir par rentrée, de toute façon.

Je flippe peut être plus que ce que je veux bien montrer. Parce que cette affirmation n'était pas adressée à son patron, malgré les apparences.
(a) Moses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 11/07/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




Arnhem Montfort
Niv 1 : civil
Mer 16 Aoû - 0:38


Cache-cache partyIra Hraoui
Arnhem avait craint d'être indiscret, mais finalement, Ira n'avait pas mal pris ses questions. Ce fut un poids en moins. Tenir ce dinner le conduisait quelquefois à sympathiser avec les clients les plus réguliers, et il aimait bien le contact avec les jeunes. Il y en avait autant dans sa cuisine que dans la salle. Mais il devait toujours rester à sa place malgré tout... conserver la distance nécessaire pour rester le maitre à bord.

Il fut rassuré d'entendre que Rim et sa sœur ne s'étaient pas disputées, mais la raison du départ précipité de Rim après son service n'était pas expliqué. Fallait-il qu'il s'en alarme ? Sans doute pas, car en parlant de distance, justement... Il n'avait pas intérêt à chercher davantage la cause de l'absence de son employée pour ce soir. Sauf si Ira en parlait d'elle-même. Mais il ne pensait pas que cela arriverait, et c'était logique, il ne la connaissait pas.

Malgré son air inquiet l'instant d'avant, elle fit une contre-proposition lorsqu'il lui offrit une boisson. L'heure tardive l'aida à accepter. Il avait déjà pris un gobelet en mains, qu'il reposa en souriant pour se diriger vers la machine à glace.
- Un milkshake aux fruits rouges, allez.
Il revint une vingtaine de secondes plus tard avec le dessert, qu'il posa devant elle. Il avait accédé à moitié à sa demande. Le dessert serait gratuit, mais il lui avait donné un verre plus petit.
- Vous ne me dérangez pas. Je m'inquiète un peu pour Rim depuis que je sais que vous la cherchez, mais il n'y a peut-être pas de raison du tout. En tout cas, comme je vous l'ai dit, je n'ai rien remarqué d'étrange dans son comportement aujourd'hui. J'espère qu'il n'y a pas de problème.

A son retour au travail, il ferait simplement remarquer qu'elle était partie sans dépointer. Dans le cas où elle y serait disposée, il lui parlerait à son retour au travail de la visite de sa sœur. Mais ça s'arrêterait là. Finalement, Ira avait l'air de vouloir prendre le temps de déguster son dessert. Elle va finir par rentrer, avait-elle dit après avoir nerveusement consulté son téléphone. Il avait laissé le combiné du téléphone du restaurant en évidence sur le comptoir, lui aussi.
- Elle ne rappelle pas. Elle ne veut parler à personne, on dirait, ajouta-t-il d'un ton entendu en regardant Ira. Pour entretenir la conversation, il continua au sujet de Rim.
- En tout cas, c'est une personne très bien. Bosseuse au restaurant, et en général dans ses études d'après ce qu'elle m'a dit. Agréable et avenante avec les clients. Je n'ai jamais à me plaindre d'elle.
Merci (a) Moses pour l'emprunt du codage !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 213
Date d'inscription : 28/06/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Ira Hraoui
Niv 2 : équipe technique
Jeu 24 Aoû - 14:03


Pas d'humeur à lui courir aprèsArnhem
Malgré les circonstances, je lui adresse un sourire quand il pose le verre remplis de glace devant moi. C'était peut être pas cool de ma part d'avoir abuser de sa proposition, mais je ne lui ai pas mis un couteau sous la gorge non plus ! Je le remercie rapidement avant d'enfourner un grosse cuillère du dessert dans ma bouche. Geste que je regrette aussitôt ; mon amour pour le milk-shake ne me rend pas insensible au froid pour autant. Je serre les dents mais parvient à avaler. Mon dieu, que c'est bon.

La présence de son patron avait quelque chose de rassurant, en dépit du fait que lui aussi sembler se faire du souci pour ma sœur. Je veux dire, c'est cool de parler à quelqu'un de mature et responsable. Je pense pas convenir à cette description et mes amis encore moins. Quant à maman, c'est une autre histoire.

Lorsque je l'entends décrire Rim, je peux pas m'empêcher de sourire, un peu amusée. Yup, on parle bien de la même adolescente.

- Ouais, c'est une bonne gamine. Elle fera sûrement un truc chouette de sa vie. Je sais pas trop d'où elle tient cette ambition, sûrement de son père, parce que c'est clairement pas moi qui lui sert de modèle.

Je me rends pas compte que c'est assez triste ce que je dis. En fait, je me marre même un peu en y pensant, avant de revenir sur le milk-shake. Je l'aimais bien, son père. Ou du moins, celui que je crois être son père. Non pas que maman avait beaucoup d'amis, juste que mes souvenirs sont assez flous et c'est pas notre mère qui va m'aider à y voir plus clair. Bien sûr, je garde ça pour moi, j'ai pas forcément envie de raconter toute ma vie à cet homme, aussi gentil et serviable soit-il. Je donne déjà assez de détails perso' sans m'en rendre compte quand je parle. Pourtant, ce gars est pas un psy, il a pas forcément envie de connaître tous les soucis de la famille.

- Je peux vous poser une question ?

Je déteste cette phrase. Elle est sorti parce que je suis mal à l'aise et que je veux pas sembler impolie, mais c'est une question en elle-même donc c'est ridicule de demander si on peut demander. Rah. Du coup, j'enchaîne sans attendre de réponse.

- Vous feriez quoi, vous ? Est-ce que je rentre dormir chez ma mère ou je continue de chercher la miss ? C'est inquiétant, mais d'un autre côté... Bah... Y'a rien qui semble indiquer qu'elle est en danger...

J'ai un air un peu plus grave alors que je joue avec la glace qui commence à fondre du bout de ma cuillère. Lorsqu'on se voit, Rim me dit souvent que je réagis jamais bien aux situations. Pour une fois que ça la concerne directement, je vais essayer de trouver le bon comportement. J'ai peur de passer un peu pour une ingrate, à ne pas voler directement au secoure de ma sœur. Peut-être qu'elle est vraiment dans une mauvaise situation et que moi je suis là à avaler un dessert, mais j'ai aucun moyen de le savoir et le vaisseau est immense.
(a) Moses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 11/07/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




Arnhem Montfort
Niv 1 : civil
Dim 17 Sep - 23:50
Arnhem sourit quand il vit la jeune femme grimacer en avalant sa première cuillère de milkshake comme si elle n'avait rien mangé de toute la journée. Bien sûr, il lui restait un peu de travail avant de donner ses dernières consignes à son employé chargé de la fermeture, mais le restaurant était désormais calme, et il ne se sentait pas coupable de passer un peu de temps à discuter avec la grande sœur de Rim.

Le patron du dinner fut tout de même un peu décontenancé lorsqu'il entendit Ira parler d'ambition et du fait qu'elle était consciente de ne pas représenter un modèle pour sa petite sœur. Il n'osa pas lui demander pourquoi elle disait cela. Il croyait fermement que même si on n'avait pas forcément l'impression de bien faire, on montrait toujours une voie à suivre pour les plus jeunes que soi. Arnhem n'avait pas de frère ou de sœur, mais il s'attachait à faire en sorte que les jeunes qui bossaient avec lui se sentent bien dans son restaurant. Et si leur expérience leur donnait un jour l'envie de se lancer eux-mêmes, il en serait ravi.

Il laissa Ira une minute à son dessert le temps d'encaisser la note d'un groupe de jeunes qui s'en allait, puis lorsqu'il revint à elle, elle lui posa une drôle de question.
En vérité, il ne savait pas ce qu'il aurait fait à sa place. Ira résumait assez bien le problème : il n'y avait pas de signe manifeste que la jeune serveuse courût un danger quelconque. Pourtant, son absence de réponse au téléphone l'interpellait. Ce fut sur cette piste qu'il s'engagea.

- Elle a l'habitude de ne pas répondre au téléphone ? Voire de disparaître de chez vous une soirée entière ? Je veux dire... tout le monde peut avoir envie de s'isoler un moment, mais... est-ce que c'est récurrent chez Rim ?
A présent, il repensait à cette fois où il l'avait trouvée au puits de lumière et où ils avaient longtemps discuté. Arnhem décida de lui parler de cet endroit. Il n'avait aucune idée de savoir si ça pouvait l'aider, mais il n'y avait pas de mal à essayer.
- Un jour, je l'ai rencontrée un peu par hasard au puits de lumière. Nous avons longtemps discuté. Elle n'avait pas l'air très bien ce jour-là, alors j'ai essayé de la réconforter. Elle m'a confié qu'elle aimait l'atmosphère de ce lieu...

Arnhem ne savait pas s'il devait aller plus loin dans ses explications. Peut-être était-il déjà allé trop loin. Tant pis. Malgré son air un peu bourru, Ira ne semblait pas être une mauvaise personne. Et pour qu'elle lui demande son avis sur la conduite à tenir à propos de sa sœur, alors qu'ils ne se connaissaient pas, c'était qu'elle était plus inquiète qu'elle en avait l'air.
- Je ne sais pas vraiment comment vous devriez réagir, mais... Nous parlons souvent, Rim et moi. Nous avons chacun nos inquiétudes quant à nos familles respectives, et... (Il s'arrêta au milieu de sa phrase.) C'est amusant que vous me demandiez conseil, parce que... je suis père d'une préadolescente. Et Rim m'aide à comprendre certains de ses comportements, des fois.
Arnhem soupira.
- C'est pas facile d'avoir toujours la bonne réaction avec ses proches. Je me suis déjà souvent mordu les doigts de ne pas savoir réagir avec ma fille.
Il laissa quelques secondes s'échapper, pensif.
- Faites ce qui vous semble le mieux, finit-il par dire.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vidar 89-05 :: Premier Niveau :: Espace public :: Dinner Oppal's-
Sauter vers: