RSS
RSS


Montez à bord du vaisseau et partez à la recherche d'un nouveau foyer pour l'Humanité.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Deuxieme Niveau :: Service santé :: Salles d'examens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Minorité ► PV Ira

avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 17/09/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Kasmeer Fawkes
Niv 2 : équipe technique
Ven 9 Fév - 2:16
Image de l'entete 250x250
FT.
j1j2
Minorité
Tu avais passée de nombreux jours à te morfondre dans ta cabine sans avoir la chance de travailler. Perdue dans le noir, tu avais renoué avec de vieux souvenirs d’enfance laissant très peu de personne t’approcher. Néanmoins, tes derniers tests avaient été concluants et tu avais enfin la permission d’avoir ce que tu considérais comme une vie. C’est sans doute la joie qui te fit bondir de ton lit aussi tôt dans la journée. Tu arrivas au travail pour le début du quart de jour prête à reprendre du service comme jamais. Si certain furent surpris de ton retour, d’autre pas. Tu étais reconnue comme étant une bourreau du travail, une femme passant son temps à faire des heures supplémentaires par simple plaisir.

Tu avais oublié l’arrière-goût que te laissait le café de ton département en bouche. Un vrai jus de chaussette. Malheureusement, les évènements du 29 octobre avaient laissé beaucoup de travail à ton département, encore plus que les derniers mois. Les gens avaient peurs. Peur des clandestins et de ce qu’il pouvait faire ou entreprendre comme action. Pour ta part, tu n’avais pas réellement d’opinion à ce sujet. Ils étaient présents depuis le début du voyage sans qu’ils ne semblent nuire. Naturellement, tout restait à prouver. Il y avait fort à parier que nombreux passagers étaient beaucoup plus nocifs et dangereux que les clandestins eux-mêmes.

Tu n’avais qu’une seule assignation durant ta journée. Il s’agissait d’un travail conjoint entre ton département et celui de la mécanique. L’une de machine au centre de santé était défectueuse et malgré les nombreuses tentatives de réparations, rien n’avait fonctionné. Il était donc temps de faire équipe avec, l’espérais-tu, un beau mécanicien tout en sueur qui saurait apprécier tes attraits féminins. Tu avais donc suivit la vieille coutume que tu avais instauré avec tes collègues, plaçant sur ton née cette affreuse paire de lunettes rondes de couleurs noires.

Tu connaissais approximativement le chemin à prendre pour te rendre à ton rendez-vous. Tu avais fait le plus vite possible, évitant avec soin les couloirs bondés (tu avais encore de la difficulté avec les foules depuis ton petit accident). Néanmoins, il te prit un certain temps avant de trouver la bonne salle et tu étais bonne dernière.

- Dommage, dis-tu sur un ton las, il fallait que je tombe sur la minorité.

Tu faisais naturellement illusion au fait que la personne devant toi était une mécanicienne et non UN mécanicien. Non pas que son travail était de moindre qualité mais …

- … moi qui voulais me rincer l’œil, c’est fichu!

Tu riais de bon cœur. Après tout, tu étais aussi une minorité dans ton domaine. Tu fis donc quelques pas vers l’inconnue afin de te présenter. Aussi bien commencer les choses d’un bon pied.

- Kasmeer Fawkes, dis-tu en lui tendant la main.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 299
Date d'inscription : 28/06/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Ira Hraoui
Niv 2 : équipe technique
Jeu 1 Mar - 22:56
Une alarme familière retentit. Merde, où suis-je ?, songea Ira sans lever les paupières. Elle sentait encore un jean sur ses jambes et un léger poids sur sa tête. Elle grogna, sûrement assez fort pour réveiller sa colocataire. Elle parvint à rouler afin de s’installer sur le dos et ouvrit les yeux. Le plafond tournait et la cabine était plongée dans la pénombre. Quelle heure était-il ? Elle attrapa son téléphone et l’alluma devant son visage. La luminosité lui fit détourner le regard. Si son réveil avait sonné, c’était qu’elle devait travailler malgré son état. Après trois tentatives loupées, elle parvint à adopter une position verticale quoique chancelante.

La douche fut une épreuve pénible que la mécanicienne préféra écourter au point que ses cheveux sentaient encore la cigarette lorsqu’elle en sortie. Elle attrapa un paquet de biscuits et partis en direction du boulot. Ses collègues ne se privèrent pas pour la charrier sur sa mine de mort-vivant et Ira n’avait même pas la force de répondre. Lorsqu’un supérieur lui indiqua sa mission au service de santé, elle tenta de dire « OK, je m’en charge » mais seul un grognement sorti de ses lèvres. Par soucis d’efficacité, la jeune femme attrapa un café sur la route. Ses idées se remettaient légèrement en place. Il fallait se concentrer sur le boulot.

Étonnamment, Ira arriva avant l’employé du pôle informatique. Elle s’installa sur le fauteuil d’examen et bu son café alors que les engrenages de son cerveau se remettaient en marche.

- Dommage, il fallait que je tombe sur la minorité.
- Quoi ?


Ira est un peu choqué. À sa connaissance, seul David se permettait ce genre de blague raciste. Elle fronça les sourcils, plus surprise qu’offensée.

- Moi qui voulais me rincer l’œil.
- Ah ! Oh, ok. J’avais mal compris…


La mécanicienne avait l’habitude d’être traité comme un garçon. Elle ne se sentait plus si différente qu’eux et oubliait souvent qu’elle était une mécanicienNE. Visiblement, les autres s’en souvenaient pour elle. Elle accepta la main tendu avec un sourire sincère. Toujours ravie de faire de nouvelle connaissance, surtout lorsqu'elles avaient un tel sens de l'humour. Ce genre de blagues lui parlait.

- Ira Hraoui, de l’équipe méca’.

Elle se tourna ensuite en direction de la machine et arracha le papier « hors service ».

- J’pense qu’il va falloir qu’on s’y mette, hm ?

Ira lui adressa un petit sourire débile du genre « Dis-moi qu’on n’est pas obligé de bosser là maintenant ». Elle connaissait cependant la réponse et ne l’attendit pas avant de s’accroupir devant la trappe menant aux composants.

-Raaah, je déteste déjà cette journée !

Le café lui filait des palpitations. Son esprit était toujours un peu encrassé et son corps se vengeait des sévices qu’elle lui avait fait subir la veille (bien qu’elle n’en n’avait aucun souvenir).

_________________
Crédit vava : Orion et Jawn. ♥️ sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 17/09/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Kasmeer Fawkes
Niv 2 : équipe technique
Sam 10 Mar - 16:32
Image de l'entete 250x250
FT.
j1j2
Minorité
La jeune femme te tendis souriante sa main tout en se présentant. Kasmeer lui lança un petit « enchanté » avant de regarder tout le travail qu’il y avait à faire. Ta coéquipière de la journée arracha l’écriteau hors-service avant de te dire qu’il fallait s’y mettre. Nah? Sérieusement? Toi qui croyais que tu étais ici pour prendre tranquillement un café au lieu de travailler.

- Désolée, t’es tombée sur la mauvaise personne …

Alors qu’Ira s’approchait de son panneau de composants, tu en fis de même pour le panneau de commandes, sortant de ton sac ta tablette de travail et quelques fils afin de brancher le tout sur la machine défectueuse. Tu allumas ton outils de travail ce qui projeta une lueur bleutée sur ton visage. Tu parcourus les diverses applications avant de trouver celle qui t’intéressais.

- … une vraie accro au boulot et, malheureusement pour toi, j’ai pas travaillée depuis les célébrations du 20ème anniversaire alors …

Tu ouvris le panneau de commandes, situer à l’avant permettant aux aides-soignants de lancer des diagnostiques (et autres sans doute). Le temps de brancher quelques fils – et de déposer le sac au sol – tu avais déjà prévenue Ira que tu allais tenter de lancer un diagnostic de base pour situer le problème, au moins, en terme informatique … tu lui laissais volontiers le côté mécanique de la chose.

- … enfin, pour terminer ce que je disais … disons que j’ai assez tournée en rond chez moi.

La simulation devait durer quelques minutes le temps de tous analyser – notamment les programmes et l’éventuelle possibilité d’erreurs systèmes. Avec les derniers événements, tu jugeaient importants de tous vérifier et l’idée du sabotage t’avait traversé l’esprit que quelques instants. Néanmoins, cela avait été suffisamment long pour te convaincre de ne pas écarter l’idée.

- Tu l’as déteste déjà? La journée n’a même pas commencée, dis-tu en riant, t’inquiètes, avec tout ce que l’on doit faire, le dîner arrivera bien assez vite.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 299
Date d'inscription : 28/06/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Ira Hraoui
Niv 2 : équipe technique
Mar 13 Mar - 19:58
Cette Kasmeer n'attendit pas une minute de plus pour se mettre au travail. Ira l'observa au lieu de se concentrer sur sa propre tâche. Tout était plus intéressant que ces câbles et cette ferraille vieille de 20 ans. Pour une informaticienne, elle était féminine, elle devait avoir subit de la drague lourde durant ses études.

- Ola, la célébration... M'en parle pas...

Elle songea à Kerwan et ses yeux rouges de ce soir-là. La jeune femme avait été épargnée, bien cachée sous la table, mais elle avait eu véritablement peur pour elle et ses proches. Les mouvements de foule, la violence, les cris. Ces quelques heures resteraient graver dans sa mémoire, tout comme l'ambiance pesante dans le vaisseau les jours d'après. Pour la première fois, elle avait compris ce que l'enfermement dans une boite de conserve signifiait. Même en cas d'urgence, personne ne pouvait sortir et personne ne viendrait à leur rescousse. Ça lui donnait le tournis d'y penser.

- C'est quand même dingue qu'une chose pareille ait pu se produire.

Ira n'avait absolument aucune conscience politique. Voir Rojas démissionner ne lui avait fait ni chaud ni froid. L'histoire des clandestins, c'était autre chose ; ça la faisait chier, au fond d'elle, mais jamais elle n'allait casser des vitrines pour extérioriser. Elle n'avait pas non plus d'avis concernant les méthodes qu'ils conviendraient d'adopter pour les choper : elle n'était que mécanicienne.

Rendue silencieuse par les souvenirs agitée de l'anniversaire, Ira se concentra sur ce qu'elle avait devant elle et fit mine de resserrer quelques boulons et nettoyer des pièces : il fallait faire un minimum d'entretien afin de localiser la source du problème. De plus, elle avait à présent l'air occupé et non-disposée à discuter, la tête dans les composants. Malheureusement, cela ne l'occupa qu'une poignée de minute et il allait falloir sortir et discuter.

- Va falloir que je la lance pour voir d'où viens la chute de pression, dis moi quand je peux faire ça.

La brunette se recula et s'installa en tailleur sur le fauteuil de consultation. Elle était un peu mal à l'aise ; devait-elle chercher à sociabiliser ou au contraire, laisser cette fille kiffer son retour au taf ?

_________________
Crédit vava : Orion et Jawn. ♥️ sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 17/09/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Kasmeer Fawkes
Niv 2 : équipe technique
Mer 14 Mar - 2:01
Image de l'entete 250x250
FT.
j1j2
Minorité
La simulation qui tu avais démarrée dura plus longtemps que tu ne l’aurais espérée. Tu continuais d’observer, le nez coller sur ton écran, tout ce qui défilait afin de trouver de potentielles anomalies avant que le tout se termine. Néanmoins, pour le moment, cela te frustrait de constater qu’il n’y avait rien. Si Ira ne voulait pas parler de ce qui s’était passé durant les célébrations, tu étais du même avais qu’elle. Si tu avais broyé, littéralement du noir, durant tout ce temps, il en était pas moins que ton histoire n’avait rien d’intéressant. Tu avais été piétinée à de nombreuses reprises sans comprendre ce qui t’arrivais. Coup à la tête, tu avais perdue complètement la vue – ce qui ne te changeais presque pas de ton état de base. Néanmoins, ton moral en avait pris un grand coup. Redevenue aveugle, tu n’avais pas eu le loisir d’observer les derniers évènements étant survenus.

- Dingue? Si on veut, dis-tu en relevant la tête pour observer ton interlocutrice.

Tu avais observé un dernier instant Ira avant de retourner de nouveau ton regard sur ta tablette et son diagnostic. Tu n’étais pas enchantée à l’idée qu’il y est des intrus sur le vaisseau. Pourtant, tu ne trouvais pas dingue l’idée que tout ceci soit possible.

- C’était tout de même envisageable. Je veux dire … entre mourir sur terre ou passer le reste de sa vie dans une boîte de conserve. Certains étaient prêts à tout pour ne pas mourir.

Tu voyais désormais ta collègue assis en tailleur sur le fauteuil. Décidément, elle n’avait pas la tête au travail.

- T’inquiètes pas, l’analyse est presque terminée, dis-tu en regardant de nouveau l’écran.

Une jeune femme en blouse blanche entra dans la pièce. Elle n’avait pas l’air surprise de vous voir. Au contraire, elle semblait soulagée. Heureusement, ce n’était pas quelqu’un que tu connaissais. Voir ton frère ou ta belle-sœur t’aurais sans doute causé un malheur plus grand que celui de voir une inconnue te demander si, cette fois, la réparation allait fonctionner.

- On fait de notre mieux madame, affirmas-tu à la jeune tout en tournant les yeux dans leurs orbites une fois être certaine que la concernée ne pouvait te voir.

Elle vous observe, comme si vous n’étiez rien. Naturellement, une informaticienne et une mécanicienne n’avaient sans doute rien d’aussi important qu’un « médecin chevronné » avec un diplôme plus important que les vôtres. Pourtant, nous étions de ceux qui avaient la réponse à ce problème que ces diplômes et son « poste de prestige » ne pouvaient lui donner.

- Nous venons à peine d’arriver … laissez-nous donc le temps de trouver le problème, dis-tu en jetant un petit coup d’œil vers Ira.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 299
Date d'inscription : 28/06/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Ira Hraoui
Niv 2 : équipe technique
Ven 23 Mar - 12:15


Ira écoutait les paroles de sa collègue du jour en hochant la tête. Elle n’avait rien à ajouter d’intéressant. À ces yeux, tout ce qui comptait, c’était que cet épisode était terminé et que ses proches s’en étaient sorti indemnes. Elle allait se lever pour préparer la mise en marche lorsqu’une femme, un médecin entra. Ira ne lui accorda aucune attention, sachant pertinemment ce que ces personnes « importantes » pensaient des membres de l’équipe technique. Kasmeer avait l’air aussi ravi que la mécanicienne.

- S’tout bon pour la mise sous pression ?

Ira s’avança vers la trappe, fit une dernière vérification avant de s’avancer vers les commandes de l’appareil. Avant d’actionner quoi que ce soit, elle s’adressa à la femme, toujours planté là avec son petit regard méprisant qui donnait envie de lui écraser son poing dans le visage.

- Je vais devoir vous demander de sortir, m’dame. Elle ouvrit la bouche pour protester mais la jeune femme ne lui laissa pas le temps d’en placer une.- Non, vous voyez, on va mettre le tout en route. On sait jamais, ça pourrait exploser et, ô lord, le Vidar ne pourrait jamais se remettre de la perte d’une doctoresse méprisante. C’est vrai quoi, on en a tellement peu à bord !

Ira sourit, dévoilant toute ces dents. Elle n’avait pas peur que la femme reporte cet « incident » à ses supérieurs. Personne n’aimait les péteux, les chefs de l’équipe technique, souvent dénigrés, en premier. La médecin grogna quelques mots qu’Ira n’écouta d’une oreille et tourna les talons. Une fois la porte refermée, la réparatrice se tourna vers l’autre technicienne.

- Désolée, je ne suis pas du genre patiente, j’espère que ça ne te gêne pas.

Sans attendre de réponse, elle mise en marche la machine. Un vrombissement nerveux se fit entendre sans attendre et relança le mal de crâne de la jeune femme. Du coin de l’œil, il lui semblait voir les écrans clignoter et afficher divers messages d’erreurs. Dans ses affaires, elle attrapa une paire de lunettes protectrice et s’accroupit devant la trappe. Aucune chaleur, aucune vapeur semblait s’en échapper. Pourtant, le son émit était symptomatique. Ira soupira, s’enfonça un peu plus dans les composants mais ne trouva toujours rien d’anormal. Visiblement agacée, elle revint éteindre la machine. Elle adressa à sa collègue un soupire dramatique. Lorsqu’elles purent à nouveau s’entendre parler, Ira entama le dialogue.

- Ça risque d’être long de mon côté. J’sais pas où ça en ait du tien.

Pas découragée, malgré le sang qui battait aux tempes, elle attrapa ses outils et entreprit de démonter un conduit.

- En espérant que personne ne nous retombe dessus.

C’était pas très personnel ni très enrichissant, mais au moins Ira avait trouvé un angle d’attaque pour faire la conversation, profitez de ne pas devoir dialoguer avec des boulons comme seuls amis, pour une fois.
MinoritéAu boulot !

_________________
Crédit vava : Orion et Jawn. ♥️ sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 17/09/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Kasmeer Fawkes
Niv 2 : équipe technique
Jeu 29 Mar - 0:50
Image de l'entete 250x250
FT.
j1j2
Minorité
La jeune femme continua de vous observer de son air méprisant. Quoi de plus agréable qu’une doctoresse qui vous avait sur le dos? Qui plait est, tu acquiesças lorsqu’Ira vint te demander si tout était bon pour la mise sous pression. Pour l’heure, ton analyse ne démontrait aucun problème de ce côté, aussi bien testé rapidement afin de trouver le problème. Si les « hommes » n’avaient pas trouvé, alors se serait les femmes qui allaient résoudre le problème. Ce travail, tu le sentais bien et ce, même si tu ne l’exécutais pas avec un beau, grand et musclé mécanicien. Alors qu’Ira tentait fermement, et habilement, de mettre les points sur les « i » avec la doctoresse, ce qui te fit d’ailleurs rire, tu analysas les données que ta tablette analysait. À priori, il n’y avait rien, mais quelques choses clochaient, c’était certain. Mais quoi? Tu n’arrivais pas à mettre le doigt dessus.

- Si ça me gêne? Tu veux rire? Une folle de moins dans nos pattes pour travailler, dis-tu en riant lorsqu’elle te demanda de lui pardonner d’avoir réussie à faire déguerpir la mégère de façon sec et peu professionnelle.

Certes, la vue d’une désapprobation de la part de ton supérieur ferait sans doute tâche dans ton dossier avec les nombreux retards, mais au moins, tu étais en mesure de lui faire comprendre de façon très « féminine », que la jeune femme vous cassait les pieds et vous empêchait de travail ce qui, était le cas. Ira mit en marche la machine laissant s’échapper un vomissement. Dès lors, ton instrument de travail se mit à afficher bon nombre d’erreur pour l’heure incompréhensible. En fin de compte, tu aurais bien besoin d’un second café. Sans doute celui du département de médecine ferait l’affaire.

- Où j’en suis?, dis-tu déconcertée en voyant tout ce qui s’affichait à ton écran, À déchiffrer tout ça! J’te le dirais lorsque je le serais. Bon, je relance un diagnostic pour voir si le programme détecte de nouvelles erreurs. En attendant, je vais tenter de comprendre celle-là. Besoin d’un café?  

Sans réellement attendre de réponse, tu sortis de la salle te dirigeant d’un pas léger vers la cafétéria du personnel. Tu y vis d’ailleurs la jeune femme qui venait tout juste de vous importunés.

- Tu ne travaillais pas?
- C’est ce que je fais, dis-tu tout en continuant de regarder ta tablette et les erreurs qui s’y affichaient sans porter réellement attention à ton interlocutrice, je viens chercher du « carburant »

Tu lui montras machinalement ta tasse et la carafe de café.

- J’espère qu’avec votre salaire vous avez droit à un meilleur café que ce qui nous serve en département informatique « Lindy », dis-tu en regardant l’étiquette sur la blouse de la jeune femme.

Sans en attendre d’avantage, tu retournas auprès d’Ira, lui apportant, par la même occasion, un café noir – ne sachant pas ce qu’elle prenait.

- Tient, fis-tu en lui tenant le gobelet lui étant destinée, on en aura de besoin. Et t’inquiètes, « Lindy » est en pause café. Par certaine qu’elle revienne de si tôt.

Tu souriais comme si tu avais fait une bêtise. Tu te remis au boulot, cherchant la « faille » dans le système. Tu allais sans doute revoir à la loupe une bonne partie du code. Dommage que tu ne pouvais pas comparer la version actuelle à la précédante.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 299
Date d'inscription : 28/06/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Ira Hraoui
Niv 2 : équipe technique
Lun 2 Avr - 19:10

Kasmeer semblait aussi désemparée qu’Ira, ce qui rassura cette dernière ; il n’y avait rien de pire que de galérer alors que le binôme avait fini et se tournait les pouces. Les mains graisseuses, la mécanicienne réussie à démonter le tuyau. Elle sorti de la trappe afin de l’inspecter à la lumière du jour. La proposition de sa collègue lui décrocha un immense sourire.

- Oh put… Oui, du café !

Son cœur allait finir par lâcher à force d’être stimulé mais il fallait carburer si elles voulaient finir dans la journée. Kasmeer disparut, laissant Ira seule avec son tuyau. Elle observa l’intérieur, encrassé. Impossible de voir le moindre défaut sous cette graisse. Après avoir trouvé ce qu’il fallait parmi ses outils, elle entreprit de nettoyer le tout, se salissant un peu plus les mains au passage. A plusieurs reprise, Ira remit une mèche de cheveux en place ou se gratta la joue, laissant de jolie peinture de guerre sur son visage. Une fois terminée, elle disparut une nouvelle fois dans la trappe pour remettre le tout en place. Kasmeer réapparut alors qu’Ira vissait le dernier écrou. Sentant qu’elle méritait cette pause, elle se redressa et attrapa le gobelet fumant qu’on lui tendait.

- Merci.

La mécanicienne prit place sur le fauteuil de consultation, salissant au passage les accoudoirs.

- Lindy ? Tu lui as même demandé son p’tit nom ? Je ne vous savais pas si intime.

Elle se permit un clin d’œil taquin. L’odeur du café suffisait déjà à réveiller ses neurones. Par soucis d’efficacité, elle bu quelques gorgées amères. Une idée de génie concernant la machine surgit dans son esprit mais elle voulait profiter de la pause. Le travail reprendrait bien assez tôt.

- J’pense qu’il me faut encore deux à trois heures de taff, sauf miracle… Ce café est vraiment meilleur que celui du département, gosh.

Pour qu’Ira complimente du café, il fallait y aller ! Cette boisson lui permettait juste d’avoir de l’énergie, elle n’en retirait aucun plaisir. Elle s’installa un peu plus confortablement, croisant les jambes et reposant sa tête.

- Urrf, si je n’avais pas assimilé autant de caféine, j’aurais pu faire la sieste…

Son ton était teinté de déception. La sieste. L’une des activités préférées de la jeune femme.
MinoritéAu boulot !

_________________
Crédit vava : Orion et Jawn. ♥️ sur vous.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vidar 89-05 :: Deuxieme Niveau :: Service santé :: Salles d'examens-
Sauter vers: