RSS
RSS


Montez à bord du vaisseau et partez à la recherche d'un nouveau foyer pour l'Humanité.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Troisième Niveau :: Espace public :: Les jardins Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Secret Santa ~Freyja

avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 13/08/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




Percival Callaghan
Niv 1 : civil
Jeu 28 Déc - 19:03
Walled GardenSecret Santa ft. FreyjaAll this will be for nothing. We will have been for nothing. Defined by their histories, distorted to fit into their narrative, until all that is left of us are the monsters in the stories they tell their children.
(James Flint – Black Sails)

Les fleurs se balançaient au gré de la bise, sous le soleil et le ciel artificiels. Percival s’était confortablement installé sur un banc, sa sacoche de cuir brun à ses côtés, feuilletant mollement l’une des dernières acquisitions de la bibliothèque. Un roman tout juste publié. Un peu trop à l’eau de rose pour lui, mais pas totalement inintéressant. Percival soupira.
Il n’oserait jamais vraiment se l’avouer, mais il lançait de tant à autre des regards discrets dans l’allée autour de lui, scrutant les quelques passants en cette fin d’après-midi, le ventre noué. Il alternait ces coups d’œil avec d’autres pour sa montre. L’heure approchait, inexorablement.
Il ne savait pas trop ce qui avait bien pu lui passer par la tête, d’où était venue cette spontanée envie de participer à un évènement de cet acabit. Une surprise, qui plus est. Peut-être, après les malheurs des célébrations des vingt ans, s’était-il dit qu’un peu de cohésion et de convivialité lui remonteraient le moral. Cela s’était relativement vérifié. Du moins, jusqu’à maintenant.


Quelques jours plus tôt

2B-017. Il y était. Percival resta un instant figé, papelard à la main. Les yeux ronds. Autour de lui, la masse de travailleurs grouillait, et il se sentait prêt à étouffer. Il prit, enfin, son courage à deux mains. Fit glisser la note garnie de son écriture sous la porte, rapidement. Puis il fit demi-tour.

« Mademoiselle Freyja,

Votre Secret Santa vous donne rendez-vous aux jardins du troisième étage, ce dimanche, à 17h30. Si toutefois vous ne pouvez vous y rendre (vous ne m’y trouverez plus après 18h), je vous propose de reconduire cette rencontre la semaine suivante. Si toujours vous ne vous y trouvez pas, je me verrai contraint de vous faire part de mon identité, pour qu’une rencontre puisse être arrangée et votre présent vous être donné.

Bien à vous, et au plaisir de bientôt vous rencontrer,
P. »


Retour au présent


Pianotant sur la couverture du livre qu’il avait refermé, Percival vérifia pour la énième fois que le présent était en sécurité dans sa sacoche, bien emballé. Il avait relu plusieurs fois la fiche pourvue par les organisateurs, pour être sûr de choisir quelque chose concordant aux goûts de la jeune femme. Il espérait ne pas s’être fourvoyé. L’heure approchait, et bientôt, il saurait.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 11/07/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Freyja Ivergøsen
Niv 2 : équipe technique
Sam 30 Déc - 22:43

ft. Freyja Ivergøsen

ft. Percival

「Secret Santa」

« Mademoiselle Freyja,

Votre Secret Santa vous donne rendez-vous aux jardins du troisième étage, ce dimanche, à 17h30. Si toutefois vous ne pouvez vous y rendre (vous ne m’y trouverez plus après 18h), je vous propose de reconduire cette rencontre la semaine suivante. Si toujours vous ne vous y trouvez pas, je me verrai contraint de vous faire part de mon identité, pour qu’une rencontre puisse être arrangée et votre présent vous être donné.

Bien à vous, et au plaisir de bientôt vous rencontrer,
P. »

Interloquée, assise sur ma couchette, je regarde sans trop y croire la jolie carte qui m'attendait à mon retour du boulot. Au dos, il y a un message griffonné à la va-vite de la part de mon ex. Au moins, elle a eu l'amabilité de me faire parvenir la carte sans la déchirer. Il va vraiment falloir que je règle cette histoire de cabine, d'ailleurs, maintenant que j'ai déménagé... Enfin bref, là n'est pas l'important. Ce qui compte en cet instant précis, c'est cette invitation. L'écriture délicate qui court sur le papier, ainsi que la tournure des phrase, tout indique à penser qu'il s'agit là de quelqu'un qui est doté d'un certain niveau de culture. Pas un simple technicien basique. Ça ne me dérange pas spécialement, j'ai l'habitude de fréquenter ces deux genres de personne et je n'ai pas beaucoup de mal à me plier à leurs us et coutumes. Tiens, rien que le fait de lire ces mots me fait penser de façon déjà un peu plus sophistiquée. Comme quoi...

- Bien, décidai-je en me levant. Dimanche, c'est demain. Ce qui me laisse le temps de me préparer comme il faut !

***

17h00. Je me regarde une dernière fois dans le miroir et je décide que ça ira bien. La petite robe que j'ai enfilée est chic sans ostentation, et loin d'être aussi vulgaire que celle que je portais l'autre soir, quand... BREF ! L'invitation glissée dans mon sac à main, je quitte la cabine pour me rendre aux jardins du troisième étage. A vrai dire, je n'y suis pas allée très souvent alors j'espère que je n'aurai pas trop de mal à reconnaître mon Secret Santa. J'arrive enfin dans les jardins et je souris devant cette débauche de verdure. A chaque fois que je vois cette végétation, j'ai du mal à me dire que nous sommes dans l'espace. D'un pas tranquille - je suis à l'heure - je déambule en suivant un chemin, jusqu'à tomber sur un homme qui lit, assis sur un banc. Poussée par la curiosité, je m'approche de lui et toussote poliment pour annoncer ma présence.

- Bonjour monsieur, je m'appelle Freyja et j'ai rendez-vous dans ce jardin à 17:30 avec un certain... "P". Serait-ce vous ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 13/08/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




Percival Callaghan
Niv 1 : civil
Mar 2 Jan - 19:07
Walled GardenSecret Santa ft. FreyjaAll this will be for nothing. We will have been for nothing. Defined by their histories, distorted to fit into their narrative, until all that is left of us are the monsters in the stories they tell their children.
(James Flint – Black Sails)

- Bonjour monsieur, je m'appelle Freyja et j'ai rendez-vous dans ce jardin à 17:30 avec un certain... "P". Serait-ce vous ?
Percival releva les yeux en sursaut, tiré de la lecture dans laquelle il était finalement parvenu à se replonger. Une jeune femme se tenait à ses côtés, sourire aux lèvres. Il battit une fois des paupières, deux fois. L’air hagard. Quand enfin, il parvint à reprendre le contrôle de son visage et de ses membres, se fut pour se lever brusquement, manquant de peu de se cogner contre l’inconnue. Une fois rééquilibré, il hocha la tête en direction de la jeune femme en une salutation courtoise.
- Bonjour.
N’attendant pas même de réponse de Freyja, Percival entreprit de fouailler dans sa sacoche. Il en extirpa le paquet cadeau, le papier tiré à quatre épingles. Il avait considérablement perdu l’habitude, ainsi, il lui avait fallut s’y reprendre à plusieurs fois pour parvenir à ses fins, mais il lui semblait que cette version laissait bien moins à désirer que les précédentes.
Il tendit l’objet à sa vis-à-vis.
- Tenez, c’est pour vous.
Percival s’était interrogé plusieurs jours quant à ce qu’il devait offrir à la jeune femme. Il n’avait pas la moindre connaissance en mécanique, c’était certain. Il avait, cependant, quelques notions de Steampunk, et avait même poussé le vice en se documentant un peu plus sur la question via la base de données de la bibliothèque. Mais comment savoir quoi choisir ? Des vêtements ? Des gadgets ? Peut-être possédait-elle déjà tout cela.
Il avait continué à chercher, jusqu’à tomber sur un livre magnifiquement illustré, détaillant les évolutions du mouvement Steampunk de ses prémices à nos jours. Il ne s’en était pas fallu de plus pour que Percival décide d’acheter l’ouvrage dans l’une des rares librairies du Vidar. Au vu de son travail, ce n’était certes pas le cadeau le plus original qui soit. Mais ne dit-on pas que c’est l’intention qui compte ?
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 11/07/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Freyja Ivergøsen
Niv 2 : équipe technique
Jeu 4 Jan - 22:46

ft. Freyja Ivergøsen

ft. Percival

「Secret Santa」
Un peu surprise par ses manières presque abruptes, je reporte mon attention sur le paquet qu'il vient de me donner. Il est assez grand et lourd, mais régulier. Et très bien emballé. Un instant, je me demande si c'est très poli de l'ouvrir sous ses yeux, et puis je me dis qu'à sa place j'aurais envie de connaitre la réaction de la personne à qui j'offre un cadeau sans la connaitre. Alors, le plus délicatement possible, je jongle avec mon sac pour pouvoir assurer ma prise sur le paquet et le défaire soigneusement. J'ai l'impression que le gars en face de moi - je ne sais toujours pas comment il s'appelle - n'est pas du genre à déchirer le papier comme un sauvage alors je ne vais pas le faire non plus.
Le papier se défait progressivement, dévoilant une couverture rigide décorée dans des tons de cuivre, de bronze et de vert sombre. Quel que soit ce livre, il a l'air magnifique. Le bord des pages est doré et délicat, tout lisse sous mes doigts. Incapable de m'en empêcher, je le caresse avec émerveillement. Puis je me rappelle que mon illustre inconnu doit s'impatienter, alors je reprends le déballage. Qui dévoile une merveilleuse surprise.

- Ooooh ! je ne peux pas m'empêcher de m'extasier, une main devant la bouche.

Je dois avoir l'air bête, les yeux écarquillés devant le livre, mais en même temps... C'est un bijou. Un véritable bijou. Je n'ai jamais vu un truc pareil. Toujours en équilibre un peu précaire, le papier pendant de ma main, je le feuillette et ne peux qu'admirer les superbes illustrations. C'est une histoire complète du steampunk. Autrement dit, le Graal version papier à mes yeux.
Hébétée, je relève la tête vers le "P" et je me retiens de toutes mes forces de ne pas me jeter à son cou, ni de l'embrasser sur les deux joues.

- Je... je ne sais pas comment vous remercier... C'est vraiment un cadeau magnifique et je... j'en perds mes mots, à vrai dire...

Un peu plus et je me mets à pleurer. Vraiment. C'est vrai que... je ne mets pas souvent les pieds dans une librairie. Ces derniers temps, j'ai plutôt trainé au Private, au SPA ou alors dans ma cabine quand je ne bossais pas. Cette lecture à venir est une véritable promesse de belles soirées à passer et à rêver.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 13/08/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




Percival Callaghan
Niv 1 : civil
Mer 10 Jan - 18:58
Walled GardenSecret Santa ft. FreyjaAll this will be for nothing. We will have been for nothing. Defined by their histories, distorted to fit into their narrative, until all that is left of us are the monsters in the stories they tell their children.
(James Flint – Black Sails)

Tandis que la jeune femme ouvrait le cadeau avec délicatesse, en dévoilant doucement le contenu, Percival dardait son regard à droite, à gauche, légèrement mal à l’aise.
Il y eut quelques instants de silence. Puis un « oh », admiratif, à peine soufflé. Percival se tourna de nouveau vers Freyja, et constata qu’elle avait enfin entièrement déballé l’ouvrage, le survolant de ses doigts tout autant que de ses yeux, qui semblaient tout à coup plus humides.
- Je... je ne sais pas comment vous remercier... C'est vraiment un cadeau magnifique et je... j'en perds mes mots, à vrai dire...
Percival devait s’avouer surpris, de la voir ainsi prise de court. Lui qui pensait son présent sans grand intérêt, il se trouvait bien démuni face à l’émotion de la jeune femme. Sa main gauche vint gratter l’arrière de sa nuque en un signe nerveux, un demi-sourire embarrassé aux lèvres.
- Et bien… je suis honoré qu’il vous plaise. Vraiment.
Il y eu un instant de silence, simplement comblé par le sifflement du vent artificiel, les fleurs battant l’herbe de leurs tiges sous cette bise bienvenue. Puis, un détail qui avait échappé à Percival lui revint en mémoire. Il ne s’était jamais présenté.
- Veuillez excuser ma rudesse. Je me prénomme Percival. Je travaille à la bibliothèque, que je vous invite d’ailleurs à visiter, si vous souhaitez avoir accès à plus de ressources. Enchanté de vous rencontrer.
Il étendit alors sa main vers Freyja, ne se rendant compte que trop tard que ses bras, déjà bien encombrés, ne lui permettraient sûrement pas de réciproquer.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 11/07/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Freyja Ivergøsen
Niv 2 : équipe technique
Lun 22 Jan - 16:56

ft. Freyja Ivergøsen

ft. Percival

「Secret Santa」
Concentrée sur la magnifique couverture du joyau que je tiens dans les mains, je ne comprends pas immédiatement ce que me dit l'homme face à moi. Il a l'air nerveux, plus que ce à quoi j'aurais pu m'attendre, et il ne semble pas trop savoir quoi me dire. Si je n'étais pas aussi fascinée par le petit bijou de merveille qu'il vient de m'offrir - oui, je suis peut-être un poil dans l'exagération mais quand il s'agit de livres et de steampunk je ne suis pas vraiment rationnelle - sans doute que je me sentirais mal à l'aise et que je chercherais quelque chose à dire pour combler le silence qui s'étend.
Et puis il fait un geste un peu soudain qui attire mon attention et me fait lever la tête. Il a la main tendue vers moi et il se présente comme étant un certain Percival, ce qui explique le P avec lequel il a signé son message d'invitation. De plus, il annonce qu'il travaille à la bibliothèque, ce qui ne manque pas de capter mon intérêt. Un peu embarrassée par le livre qui m'occupe les mains, je jongle comme je peux avec l'emballage et le bel objet afin de libérer ma gauche que je tends afin de serrer la sienne.

- Je suis moi aussi tout à fait enchantée de faire votre connaissance, Percival. Je ne suis qu'une simple technicienne, si je puis dire, mais j'apprécie énormément la lecture et je serais plus que ravie de pouvoir venir vous rendre visite à la bibliohtèque.

Je suis absolument sincère. Cela fait un bon moment que je n'ai pas mis les pieds à la bibliothèque ni pris le temps d'ouvrir un livre, avec toutes les merdes qui me sont tombées sur le coin du nez ces derniers temps. Mais ça me manque énormément, à vrai dire.

- Y travaillez-vous tous les jours ? Je pourrais peut-être passer vous saluer un jour prochain et vous donner mon avis au sujet de cet ouvrage qui promet d'être on ne peut plus intéressant !

En plus, cela me donnerait une bonne motivation pour m'y rendre, savoir que je vais y retrouver quelqu'un avec qui échanger un peu...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 13/08/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




Percival Callaghan
Niv 1 : civil
Ven 9 Fév - 18:40
Walled GardenSecret Santa ft. FreyjaAll this will be for nothing. We will have been for nothing. Defined by their histories, distorted to fit into their narrative, until all that is left of us are the monsters in the stories they tell their children.
(James Flint – Black Sails)

Après quelques essais et arrangements de pile dignes des plus grands équilibristes, Freyja parvint à dégager l’une de ses mains, et à rendre sa poigne à Percival. S’il en fut impressionné, il n’en dit cependant rien. Il se contenta d’une esquisse de sourire en coin, soulagé que son présent soit si bien accueilli par la jeune femme.
Elle se présenta alors d’avantage, confirmant son amour de la lecture, confortant encore et toujours Percival dans son choix. Ce dernier s’apprêtait à laisser naître sur ses lèvres un sourire plus sincère, lorsqu’elle enchaîna, coupant court à tous ses élans :
- Y travaillez-vous tous les jours ? Je pourrais peut-être passer vous saluer un jour prochain et vous donner mon avis au sujet de cet ouvrage qui promet d'être on ne peut plus intéressant !
Neutre. Encore et toujours. Le visage de Percival était redevenu de marbre, ne laissant pas poindre la panique grandissante en lui, qui le poussait à vouloir se gratter la nuque, à diriger son regard vers les paysages qui les entouraient plutôt que vers sa vis-à-vis. Il continua à la fixer, malgré tout. Se força à un sourire peu chaleureux, mais qu’il espéra suffisamment avenant.
- Je ne peux vous donner mes horaires exacts, mais n’hésitez pas à passer. La bibliothèque est ouverte en permanence, et nous serons heureux de vous y accueillir. Si je ne puis être là personnellement, je suis sûr que vous trouverez votre bonheur parmi nos rayons, vous qui semblez tant aimer la lecture.
Il ne désirait pas formuler un rejet à la proposition de la jeune femme, mais réalisa que son malaise, dans sa déclaration, était à peine voilé. Il ne savait s’il en était satisfait ou non. Loin d’être fondamentalement contre l’idée de discutailler livres avec quelqu’un, il avait cependant peur que la jeune femme se rende bien vite compte de son naturel taciturne et de son incapacité à tenir une conversation adéquate sans s’embarrasser. Il ne souhaitait pas lui donner de faux espoirs.
Avec un nouveau sourire, un peu plus assuré cette fois, il hocha la tête vers Freyja, et referma sa sacoche.
- Je dois m’éclipser. Mais peut-être nous reverrons nous bientôt. En vous souhaitant une bonne journée, Mademoiselle Freyja.
Et, avec un signe de la main, il tourna les talons, se forçant à ne pas accélérer le pas.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 11/07/2017
Niv 2 : équipe technique
Voir le profil de l'utilisateur




Freyja Ivergøsen
Niv 2 : équipe technique
Sam 3 Mar - 16:22

ft. Freyja Ivergøsen

ft. Percival

「Secret Santa」
Ce n'est qu'en apercevant quelques émotions fugaces sur le visage qui me fait face que je réalise que mon interlocuteur n'est pas très à l'aise. Que ce soit parce qu'il ne me connait pas ou bien parce qu'il est ainsi en général, cela ne change pas grand chose. J'ai un peu de culpabilité en me rappelant ma façon de foncer comme un bourrin lorsque je rencontre des gens. Peut-être qu'un peu de délicatesse ne pourrait pas me faire de mal, de temps en temps. En tout cas, trop tard pour rectifier le tir avec le timide bibliothécaire.

J'accepte sa phrase avec un simple signe de tête, admirant sa façon de biaiser pour ne pas vraiment me laisser de faux espoirs, me dire carrément non ou même me dire franchement oui. Timide ou pas, en tout cas je le trouve sympa. Gentil. Je ne sais pas si je serais amenée à le recroiser en allant à la bibliothèque ou pas, mais ça peut valoir le coup d'essayer. De toute façon, quand bien même il n'y serait pas ou ne serait pas disponible, ça me fera du bien de prendre le temps d'aller là-bas pour lire un peu. Il y a bien trop longtemps que je n'ai pas fait ce genre d'activité.

Mais avant que je n'ai le temps de reprendre pied dans la réalité pour formuler quelque chose, une réponse ou une excuse, il hoche la tête et referme son sac, déjà prêt à repartir. Un peu sidérée par ce départ si soudain, je me retrouve incapable de faire autre chose que le fixer assez bêtement. Puis je me reprends et le salue à mon tour.

- Euuuh... Oui, bonne journée à vous... Et merci encore pour le livre !

Je le regarde partir en me sentant complètement désemparée, sans trop savoir quoi faire. Et puis, finalement, mon regard tombe sur la belle couverture de l'ouvrage qu'il vient de m'offrir. Elle brille sous la lumière artificielle du jardin. Discrètement, un sourire nait sur mes lèvres lorsque je remarque le banc sur lequel Percival m'avait attendue. Après tout, j'ai bien quelques instants, non ?
Sans plus m'occuper de quoi que ce soit, je m'asseois, j'ouvre le livre, et je commence mon voyage loin de cette réalité.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vidar 89-05 :: Troisième Niveau :: Espace public :: Les jardins-
Sauter vers: