RSS
RSS


Montez à bord du vaisseau et partez à la recherche d'un nouveau foyer pour l'Humanité.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Deuxieme Niveau :: Espace public :: Centre commercial Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Skin & Ink - Feat Rajesh Atkins

avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/12/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




David Sharon
Niv 1 : civil
Jeu 14 Déc - 4:16
7h04

Davis s'était levé assez tôt aujourd'hui, enfin, pas aussi tôt que son colocataire, mais c'était déjà un petit miracle. D'habitude, il préférait flâner et s'amuser avec son paquet de cartes plutôt que d'assister à ses nombreux cours théoriques. C'est vrai qu'il appréciait ses domaines d'étude et ses professeurs ne seront pas les derniers pour le confirmer. Enfin après avoir fini de l'insulter pour tout les cours qu'il à manqué bien évidemment.

Néanmoins, sa flemme légendaire -comme toujours- prenait le dessus -sans doute l'influence de Kerwan, du moins c'est que dirait David pour se trouver une excuse-. Ce réveil matinal lui avait alors permis d'avoir un peu de temps pour ranger deux trois trucs dans la cabine qui était dans un état déplorable -comme toujours-, ainsi que de prendre un petit-déjeuner équilibré -le repas le plus important de la journée-, composé ce matin d'un paquet de chips et d'une bière.

Vous vous demandez sans doute pourquoi ce branleur de David s'est levé si tôt ce matin ? Je vais vous le dire. Depuis quelque temps, il avait une petite idée, où plus précisément une petite envie : Celle de se faire tatouer. Il y pensait depuis quelque temps, mais il n'avait jamais vraiment sauté le pas. Il avait hésité longtemps et ce matin, il avait décidé de mettre fin à ses tergiversations.
Après avoir pris une douche et s'être habillé avec quelques vêtements qui traînaient çà et là, il se mit alors en route vers le fameux salon laissant tout de même une petite note pour son colocataire :


« Hé le vieux. Je suis de sortie. Normalement, je serai de retour après que tu sois rentré. Par contre, c'est à ton tour d'aller chercher des bières... David. »

Le salon se trouvait au même étage que la cabine du jeune homme, "la chance." De ce fait, la route jusqu'à celui-ci ne fut pas très longue, il rencontra quelques amis en route et s'arrêta un instant pour les saluer et pour discuter de tout et de rien -surtout des cours en vrai, cours que David avait pas mal évités ces derniers temps-. Une fois, ceci fait, il reprit son chemin avec son air non-chaland qui lui allait comme un gant.


***

8h25
Centre Commercial du 2nd étage.

Le salon ne fut pas très difficile à trouver et de toute façon, il était bien trop tard pour faire demi-tour. Le salon était un endroit plutôt pas mal, une fois à l'intérieur David observa un peu la pièce autour de lui. Celle-ci était plutôt grande et lumineuse, même si les murs de celle-ci devraient être un peu rafraîchis. Le jeune homme remarqua aussi une mezzanine dans un coin de la pièce, plutôt une bonne idée pour gagner en place, même si d'ici, il ne pouvait pas apercevoir ce qui s'y trouvait. Une belle pièce en terme d'espace en conclusion.

Le salon en lui-même était ... sympa ? Ou un truc dans le genre. Il y avait une certaine influence bohème, très terrestre, roots quoi. Pas vraiment le genre de choses dont David était fan, mais il fallait reconnaître que le salon n'était pas le pire endroit du Vidar en tout cas. Plusieurs fauteuils et autres poufs étaient disposés aux quatre coins delà pièce.
On pouvait aussi remarquer de nombreux cahiers de dessins un peu partout, chaque endroit libre était parfait pour les empiler. Plusieurs personnes s'affairaient. Cinq au total. Occupées, très occupée même, à jongler entre les clients, les stencils, les flacons d'encres. Une véritable petite fourmilière, de quoi vous donnez le tournis. Le lieu était assez vivant alors qu'il était encore de bonne heure, comme quoi...

Le jeune homme s'avança alors de quelques pas vers l'endroit qui semblait servir à accueillir les clients en attendant que quelqu'un vienne l'accoster.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2017
Sam 16 Déc - 23:08

"-Raj!"

L'indien sursauta, relevant le nez d'une boîte d'aiguille. Son regard cernait chercha les cheveux rouges de la seul personne pouvant crier du haut de la mezzanine( et accessoirement, aussi la seule personne capable garder un œil sur ce qu'il ce passait en bas et un autre sur sa machine qu'elle tenait conte la peau des clients). Accoudé à la rambarde, Mathilde l'observait, un sourire en coin aux lèvres.

"-Aller, réveille toi fainéant!"

Le tatoueur écarquilla ses yeux rougit, se levant d'un pouf de toile épaisse, pour s'approcher de l'escalier de bois du nid à tatouage. Elle plaisantait cette idiote, hein? Il faisait à lui seul en une journée ce que elle n'arrivait pas à faire en une semaine. Avec un soupire, il monta les marches usées, ses mains au fond des poches d'un jean quelconque, un bâillement au bout des lèvres. D'une démarche traînante, le brun s'accouda à la rambarde à coté de sa collègue. La rousse ne le lâchait pas des yeux, jouant avec un de ses dreads, ses "tentacules" comme disait Rajesh pour l'embêter.

"-Toi. T'as baisé, avoue?"

Cette fille venait de définitivement tomber dans la catégorie des gens pas fréquentables selon Rajesh Atkins. Boum. Classée "curieuse grande gueule". Venant de sa peur, ça pouvait être flâteur. Pourquoi Mathilde devait toujours lui poser des questions de ce genre?

"-Oui."

"-Hey! J'le savais!"


Le jeune homme leva les yeux au ciel pour les faire retomber aussi tôt sur une silhouette au milieu du salon, un homme brun et grand. Sans plus écouter les élucubrations impudiques de Mathilde, il se dirigea, commençant à le descendre d'un pas rapide et sec, ses pieds semblant passer des marches. Du haut de son perchoire, la voix criarde de sa collègue le poursuivie.

"-Attends, c'était un homme ou une femme?"

"-Les deux."

"-HIIII! J'le savaaiiiis!"


Nouveaux regard au plafond du Vidar, et le tatoueur se campa devant son future client, lui adressant un signe de tête polis et distance. Pas de sourire. Ce n'était pas dans les habitude du brun, même pour le travail. Son regard passa rapidement sur un visage barbue aux fines lèvres, aux sourcils fantasques et cheveux fous.

"-Bonjour..."

Le salua l'indien, laissant l'inconnu formuler son souhait. Intérieurement, ses doigts le démangeaient déjà à l'idée de reprendre la machine, les aiguilles et l'encre pour à nouveaux transformer la chair, en faire une autre forme d'art. Au fond de sa poches, ses poingts se seraient puis se desserraient lentement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/12/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




David Sharon
Niv 1 : civil
Dim 17 Déc - 2:58
David n'avait pas attendu longtemps avant que quelqu'un vienne s'intéresser à lui -pas assez longtemps pour prendre le mont Sinaï en tout cas.-. Une femme s'était mis à hurler à travers le salon quelques secondes plus tôt. Une de gérantes ? Peut-être. Sur ce le coup, David la trouva trés ennuyante, et il n'expérait qu'une chose : Quelle passe par dessus la rambarde sur laquelle, elle était appuyée. Il ne souhaitait pas sa mort, bien entendu, seulement qu'elle tombe dans le coma, pas un coma profond, hein ! David n'est pas un monstre.

C'est un jeune homme qui vînt alors à lui. Un peu plus petit que David, une tête de moins à peu prés. Un joli garçon, on pourrait le qualifer de mignon, si il n'avait pas cette tête de camé rongé par tout un tas de MST, David ne mangeait pas de ce pain là, mais qui hésiterait à saucer de temps en temps ?

Par chance David n'était pas allergique au gluten. Enfin bref... Le jeune hommd lui fît face. David pu l'examiner plus en détails. Des cheveux bruns, en bataille, tombaient sur son front, on pouvait apercevoir deux émeraudes au milieu de son visage, ses yeux contrastaient avec le reste de son visage, fatigué, marqué, comme une sorte de lueur.. d'espoir ? Une lueur dans les ténebres ? David ne savait pas vraiment.
Mais ce n'était pas vraiment son probléme, il le connaissait même pas en plus. Alors pourquoi continuait-il à le fixer comme ça ? Peu importe. Il allait pas passer trois-cents ans à rester planter là.

***

« Oh. Heu ... Salut. Donc, je ... Ouais. Voilà. Je veux faire un tatouage. Forcément... puisque je suis dans un .. beh un salon de tatouage, ouais. Pas un un tatouage comme dans les camps de concentration hein ! Ahahah. »

David rigola tout doucement pour lui-même.
Comme un enfant.

« Non, mais .. je. C'est une blague. En fait. Parce que .. je suis juif quoi. C'est ça, la blague. Vous le saviez pas ... Donc c'est pas drôle en fait. Enfin, si .. C'est plutôt drôle au final. »

David se racla la gorge.

« Donc, ce que j'aimerais... C'est un tatouage de Lilith. Elle fait partie de la mythologie juive. Dans le Talmud c'est la véritable première femme d’Adam, elle fut répudiée, puis chassée du paradis par notre Dieu. Depuis, elle est devenue la concubine des démons. Je veux un tatouage de style réaliste.
En noir et gris. J'aimerais qu'elle est un ruban sur les yeux. Il faudrait qu'elle tienne des cartes dans une de ses mains. Pour l'endroit, je sais pas encore. J'hésite entre deux endroit. Sur le côtes avec le tatouage qui remonte sur le torse ou alors dans le dos. Vous en pensez quoi ?
» Demande le jeune homme à son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2017
Jeu 21 Déc - 1:35

Rajesh fronça légèrement les sourcils devant la référence. Un camp de concentration? Pourquoi? Il eu un léger sourire, à la fois gêné et perdu comme il les avait toujours. La mine de celui qui n'arrive pas vraiment à s'intégrer, et qui reste un peu à l'écart, sans s'impliquer. L'Indien observa l'homme rire doucement, profitant presque de ce ronronnement pour ce détendre, laissant ses épaules s'affaisser légèrement. Les gens capables de rires de tout, même des pires sujets lui plaisait en générale. il y avait bien sûr un respect à garder face à la mort et la torture de millions d'humains, un pied d'égalité à prendre au risque de retomber dans les mêmes travers, mais tourner la chose en dérision...c'était rassurant. Ca donnait l'impression que tout ça était long derrière. Alors que comme toutes catastrophes, ces massacres étaient là, juste dans leurs dos.

Des fois, il avait des sueurs froides en imaginant ce qu'il se passerait si un taré menait le même génocide dans un vaisseaux comme le Vidar. Qui serrait traqué? Par qui? Que ferait les dirigeants? L'unité du Vidar était primordiale, est ce que toute une population serrait sacrifié pour le bien connectif?

"-J'ai vu pire, comme humour.."

Plaisanta le tatoueur, un sourire en coin sur ses lèvres qui semblaient toujours couvertes d'un calque. Il croisa les bras, écoutant son vis-à-vis avec attention, le fixant dans les yeux. Un tatouage avait à ses yeux  une dimension psychologique bien plus important que physique. Alors comprendre les personnes qu'il ne pouvait pas se résoudre à ne considérer que comme de simples clients était primordiale.

"-J'en pense..."

Fît il en attrapant une feuille de papier trainant dans un coin et un crayon à sa ceinture, dans un petit étui.

'-...Que tout ça va dépendre de la taille de votre tatouage. Vous pouvez enlever votre veste?...Voir votre haut."

Demanda il en relevant à peine la tête de son croquis pour montré d'un geste du crayon la vêtement du brun. Il comprenait qu'on ne veille pas des regards inconnus sur soi, alors l'Indien laissait toujours un échappatoire.
Au bout de la mine grise du crayon, le dessin prenait peut à peu forme. Les traits étaient rapides, peut-être un peu tendus, loin du résultat finale, mais il ne s'agissait là que d'une esquisse. Le visage de la concubine était presque terminé, Rajesh lui avait donné des cheveux noirs qui sous-entendait la ligne de ses épaules, pour devenir la ligne qui venait tracer les contours de ses mains, fermés avec puissance sur deux as et un 10 de cœur.

"-C'est votre premier tatouage?"

Marmonna il, toujours penché sur le papier.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/12/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




David Sharon
Niv 1 : civil
Jeu 21 Déc - 6:26
David souria à la remarque du jeune homme. Son humour était grinçant, souvent agressif et surtout, très personnel, mais il s'en fichait. Ses blagues constantes n'étaient que le prisme de sa propre personnalité, une projection si l'ont veut. Le fait que son interlocuteur ne le trouve pas si horrible que ça, était plutôt marrant pour David.
Comme quoi, les goûts et les couleurs, hein. Après lui avoir expliqué ce qu'il souhaitait comme motif, mais en restant toujours un peu hésitant, il écoutait alors les recommandations du tatoueur.

- La taille... du tatouage ? Et bien.. Je dirais plutôt grand.
Disons que... Que ce tatouage servira à "marquer le coup", c'est pourquoi, j'aimerais quelque-chose d'assez imposant au final.
Répondit David.

Le tatoueur avait commencé à dessiner le motif. Avec une certaine dextérité, sans doute l'habitude. Des traits fluides et féminins, tout ce que voulais David. D'ailleurs, celui-ci était venu ce coller au jeune homme, le regardant dessiner par dessus son épaule, comme un petit garçon à qui ont apprend un tour. Il fixait alors la main de l'artiste qui, au fur et à mesure, créé le motif qu'il avait demandé il y a quelques minutes.

Le tatoueur brisa alors le silence qui s'était installé entre les deux hommes. Il demanda alors David si il voulait bien retirer son haut. Normal quoi. David ne se fît pas prier, ce n'était pas son genre. Il abaissa alors la fermeture éclair de sa veste à capuche, une veste banale. Peut-être une veste de Kerwan, d'ailleurs ? Enfin bref. Puis son tee-shirt. Un tee-shirt noir, aussi simple que sa veste.

On pouvait y voir apposé la phrase : "I Weed Survive",  voilà le genre de blagues qui font rire David. Il retira alors le tout. Et ne sachant pas vraiment où les mettre, il les posa sur le meuble qui se trouvait juste à côté de lui. Il se retrouvait alors, torse nu au milieu du salon, en attendant quoi faire d'autre. Alors qu'il attendait à côté du tatoueur, celui-ci lui demanda une autre information lié aux tatouages.

- Oui. Mon premier. On peut dire que j'ai hésité.
Enfin pas trop non plus. Mais j'ai décidé de sauter le pas. Il faut bien. Les gens qui réfléchissent trop, me donnent mal à la tête. C'est pourquoi je suis là ce matin.

David lança un sourire en direction de son interlocuteur, qui comme depuis quelques minutes, était toujours affairé à dessiner le motif qu'avait choisi David.

- Au fait... Se serait possible d'avoir un café ?
Je pense que cela me ferait du bien
.
Demanda alors David à l'artiste tatoueur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2017
Ven 22 Déc - 2:30

L'indien resta un instant crispé sur son crayon en sentant qu'on l'observait. Il avait toujours un peu de mal avec les regards, quelque chose se rapprochant de la...timidité? Presque. C'était surtout tout les compliments qui suivaient qui le dérangeaient. Les gens venaient rarement vous dire que vous vous plantiez comme un con dans un art, même si ils le pensaient.
Le silence de l'inconnu était le bienvenu, à la fois apaisant et d'une certaine manière bienveillant.

Rajesh releva un cours instant les yeux pour apercevoir un haut noir passer par dessus les épaules du jeune homme, lui tirant un sourire. I Weed Survive. Décidément, son client était pas vraiment du genre sérieux...voir du genre impulsif, à ce qu'il disait. Le tatoueur repartie dans son croquis, un sourire amusé aux lèvres. Il avait presque terminer, restait maintenant de tracer le tout, d'abord au feutre sur la peau du brun. Mais d'abord, le petit questionnaire d'usage, qui mettait souvent un léger malaise.

Surtout quand il s'agissait de son premier tatouage. On venait pour graver sa peau, et d'un coin la personne en face de vous vous parler d'MST, de médicaments, d'alcool...ça n'était jamais rassurant, lui aussi avait connu cette boule au ventre quand enfin il faut passer à l'acte. Etrangement, la pression était la même, qu'on tienne le dermographe ou non. Quand les aiguilles commençaient à piquer la chaire, on sentait son cœur s'emballer, on serrait les dents, et on espérait que sa main de bougerait pas.

..Le...café?...Merde!

 "-Désolé! Ca m'est sortie de la tête!"

S'excusa en catastrophe le garçon, pour partir vers une sorte de coin cuisine installé sous la mezzanine, et caché par de léger rideaux orangés. Il les souleva du revers du bras, laissant son client se fauciller entre les tissues, et s'avança vers la cafetière, appuyant rapidement sur le bouton pour chauffer l'eau. Avec un soupire, Raj passa une main dans ses cheveux, repoussant quelques mèches envahissantes alors que son regard glissait involontairement vers l'homme en face de lui. Il avait tatoué des corps entier aux endroits les plus insolites, avait testé la moitié du kama-sutra pour sûr, mais il se retrouvait toujours gêné dans se genre de situations. Enfin c'est surtout que se faire prendre à reluquer quelqu'un ne le faisait jamais, encore moins quand on se rinçait l'œil sur un autre homme.

"-Hum...je...tenez."

Hésita l'Indien en lui tendant une tasse qu'il venait de remplir de la boisson fumante. Attrapant un feutre spéciale trainant dans un coin, il regarda un instant le torse de l'inconnu, tapant le creux de sa main avec la capuchon du feutre. Après un instant de légère gêne dont il ne pouvait pas situer l'origine, Le tatoueur s'avança d'un pas, posant une main sur le bras du jeune homme, faisant une petit marque de couleur vers le milieu du pectoraux, serré vers la gauche, et une autre un peu au dessus du ventre.

"-C'est pour les dimensionnes... Ca vous va?

Demanda Rajesh en s'éloignant un peu, le marqueur tournant toujours vite entre ses doigts.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/12/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




David Sharon
Niv 1 : civil
Dim 24 Déc - 2:30
Et bien, et bien. En voilà une personne tendue, en tout cas, il avait l'air crispé le pauvre bougre. David commençait sérieusement à se demander si il devait le laisser le tatouer, il avait rien contre lui, vraiment, mais il semblait prêt à s'effondrer à n'importe quel moment... Le pauvre. Il avait l'air de faire de son mieux et puis comme on dit : « On TATOUE et on se sent ARTISTE. » 
Tu aurais presque envie de le prendre dans tes bras... Pour le secouer comme un pommier. Rien que la demande de David pour avoir un café, fût une grande épreuve. Bon pour le coup, la situation décrocha un sourire à notre juif préféré. Il suivit alors le jeune homme pour recevoir enfin son précieux breuvage. 

Il aurait du en prendre un ce matin au lieu de finir la dernière bière de la cabine. Une fois la tasse en main. Ah le café ! Ce café. David tenta de boire une gorgée de ce délicieux breuvage venu des contrées sauvages d’Amérique du sud. Sauf que là, on dirait que David avait pissé dans la tasse. Immonde, pas d'autres mots. Quel goût de merde. David recracha le tout dans sa tasse. La posant à côté de la cafetière, il porta la main à la poche arrière de son jean et y récupéra une petite flasque et y versa le contenu :

« A la tienne, Kerwan. » 

Murmura alors le jeune homme avant de boire d'une traite le contenu de la tasse. Cette fois, c'était mieux, beaucoup mieux. C'était même pas neuf heure et David commençait déjà à se torcher la gueule... Quelle vie. Kolossal Vida. Mais c’était la sienne. Il replaça la flasque dans sa poche et se tourna vers l'autre jeune homme, qui s'approchait de lui armé d'un feutre. 
Il n'eut pas le temps de faire que se soit, que celui-ci vint apposer deux marques sur son corps. Ah oui, les dimensions c'est vrai. David était un peu hésitant pour les dimensions du tatouage, vu qu'il ne savait pas trop, le fait que la tatoueur, un professionnel -'fin normalement- place lui même les points était comment dire...rassurant ?
Enfin bref.

David alla se poster devant un miroir un peu plus loin dans le salon. Il autour de lui, levant le bras pour tenter d'avoir une vision un peu plus globale de ce que pourrait avoir son tatouage. Il était plutôt content de l'endroit, et puis sont but n’était pas de l'exhiber. Apres avoir fini de s'observer dans le miroir, il marcha en direction de l'artiste-tatoueur, une fois en face de lui, il lui tapa l’épaule avant de lui sourire.

« C'est parfait.
On peut commencer, quand vous voulez. »

David fit quelques pas dans le salon avant s’étirer. 
Dure nuit comme d'habitude.

«Au fait.
J’espère que le tatoueur est meilleur que le café »
Il ne pu s’empêcher de sourire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2017
Lun 25 Déc - 23:45

Rajesh haussa un sourcils en voyant l'inconnu se pencher sur sa tasse pour....gerber son café. Toute personne sensée au salon savais qu'il ne fallait pas demander un café à l'Indien à moins d'avoir les tripes accrochés avec du scotchs de déménagement. Pour un peu, il aurait entendu Mathilde rire à l'étage de la naïveté de son client. Bien sûr qu'il était une cata ambulante dès qu'il s'agissait de survenir  aux besoins caloriques de n'importe qui! Le tatoueur faisait parti de ces personnes qui ne passaient pas plus d'un quart d'heure à table, qui n'avait entendu parler de compliments alimentaire que par leur médecin qui s'inquiète pour l’alimentation plus que douteuses de ses patients. L'Indien était tomber dans la décadence alimentaire dès qu'il avait rejoint le salon de Mathilde, et les effets étaient là et bien visibles.
Alors un café...il n'en avait pas bu depuis.....2 ans.

 "-Désolé...en faîte j'avais peut-être eu une bonne idée en oubliant ce café...Théoriquement j'assure mieux en tatouage....Techniquement"

Marmonna il, un sourire ironique sur les lèvres. Y'avait pas de raisons à ce qu'il soit le seul à avoir une boule au ventre. Refermant le feutre d'un coup de main, le brun repartie vers le salon et attrapa le carnet où trônait Lilith et son regard aveugle. Ajoutant un dernier trait, il tendit le croquis à l'inconnu peut-être un peu violemment avant de monter à la mezzanine d'un pas rapide, presque tendu?

"-Dites si vous voulez changer quelque chose. Après faudra un putain de bon savon pour "gommer". Tenta il de plaisanter, pour se rassurer lui-même plus qu'autre chose. . L'indien avait beau savoir faire depuis le temps, au moment fatidique, il avait toujours une douleur dans la poitrine. Un stresse dès qu'il arrivait devant ces marches usées, qui le rendait nerveux et insupportable jusqu'à ce que le dermographe ne touche la peau. Là, il devenait d'un calme extérieure à toute épreuve,ses gestes se devaient d'être précis et ils l'étaient.

Attrapant un grand rouleau de film plastique, le tatoueur en fit trois autour d'une table avant de planter le brun pour se diriger vers un meuble claire, stérile, et bien ordonné, détonant avec le bordel magistrale de l'endroit. Il attrapa une paire de gans, les enfilant rapidement et commença à vérifier tout le materiel, aiguilles, dermo, encre, coton, tout en surveillant son client du coin de l’œil... Si jamais l'idée de regarder une aiguilles de trop près germait dans sa p'tite tête brune...

Rajesh s'approcha de lui, l'arme des tatoueurs en mains,et prit un air grave qui durcissait ses traits. Il n'avait pas apprécié le coup de la flasque sortie de nulle part. Ca n'allait pas facilité son travail.

"-Est ce que votre sang à tendance à se fluidifier avec l'alcool? Parce que si oui,  va me falloir double dose de coton.

Demanda sèchement l'Indien. Ca y est, il était sur les nerfs.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/12/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




David Sharon
Niv 1 : civil
Mer 27 Déc - 22:30
David ne pu s'empêcher de rigoler à la remarque du tatoueur. Un rire sincère. La remarque avait fait mouche. David était un gros débile de toute façon, le "casoss de l'espace."

- Ahah. Je plaisante. Le café était pas si mauvais. J'ai bu bien pire, croyez moi. Heu.. Je connais pas votre nom, héhé.

Et beh. Et beh. Plus le temps passait et plus notre ami tatoueur commençait à se désintégrer... Comme une comète dans l'atmosphère. C'est pas une critique bien entendu, loin de là, très loin de là. Mais bon, sachant qu'il allait garder tout ça sur la peau, autant faire ça dans la confiance. Quand même.
Merde, quand même! Et puis voir le tatoueur hyper crispé..
Tendu comme un frein pendant une branlette. Dans ce cas, se serait bien qu'il ne lâche pas avant la fin. Enfin bref. Mais bon, bon, bon. YOLO. On vit qu'une fois, alors on va pas commencer à chouiner pour un oui ou pour un non. Alors let's go motherfucker.

- Ahahah. Je vous fais confiance. Je suis sur que va bien se passer
. Répliqua David à la boutade du jeune homme.

Tout était en train de se mettre en place. Le tatoueur avait commencé à préparer son équipement. Le tatouage allait bientôt débuté, dans la joie, le bonheur et le stress... Des deux côtés. Les tatouages se faisaient à l'étage, sur la famosa Mezzanine. Celle que David n'avait pas pu voir en arrivant. En haut, c'était vraiment propre, spacieux. Un bel espace lumineux. LA CHANCE.
David s'installa en attendant d'autres directives. Le jeune homme s'avança, démographe en main. Et lacha une remarque que David trouva forte déplaisante. Pas vraiment en elle même. Mais certains sous entendus étaient pas forcément, très bien accueillis.

Non. Répondit sur le même ton David.
Bon. On peut commencer ? Pas besoin de perdre du temps. Et puis... Si on finit tôt, je vous paye un verre. David sa phrase avec un léger. Histoire de faire retomber la pression. Le tatouage va durer longtemps au fait ? On a pas trop parler des détails techniques. Enfin. Peu importe.

David se tourna vers le tatoueur.
Il se racla la gorge.

- Au fait.. Moi c'est David.
Lança le jeune homme. Autant faire connaissance, vu qu'on va rester un petit moment ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2017
Jeu 28 Déc - 1:54

Le tatoueur jetta un regard en arrière au brun, hésitant à donner son nom. Il ne l'avait jamais vraiment fait... Tout simplement parce que personne ne lui avait demandé. L'indien finissait souvent par connaître le nom de ses clients, mais eux repartaient toujours en ayant passé plusieurs heures avec un parfaite inconnu.
Pourquoi avoir eu cette  hésitation? C'était stupide, après tout, un nom n'était rien d'autre que quelques syllabes collées sur un visages... Mais ces syllabes disaient beaucoup sur l'origine de chacun. Et pour Rajesh c'était la cas. Etant métisse,on aurait peut-être pue ne pas remarquer ses traits, mais son nom ne laissait pas la place au doute. Un Indien.
Originaire de la ville la plus pollué de la terre, rien que ça. Autant dire qu'il n'avait pas été bien vu partout...

"-Hum...."

Une esquive, aller hop, un pas de coté! Il se reconcentra sur le dermo, vérifiant encore quelques petites chose. Plus le moment s'approcher, plus son cœur frappait ses cotés. Un jour Rajesh maîtriserait ce stresse, il n'avait pas le choix si il voulait continuer se métier... Mais pour l'instant il était au bord de l'implosion. Cette histoire d'alcool le préoccupé, il sortait complètement de ses repaires! Bien sûr qu'il  avait ce problème de sang plus fluide, mais beaucoup d'autres données rentrées en compte. Comment le brun allait il réagir à la douleur? Est ce qu'il allait finir par perdre ses moyens?
Mieux valait prévenir que courir, l'Indien prit un grand pack de compresse, et une boîte d'aspirine qu'il déposa sur un plateau dépliant de la table de tatouage.  

Bon, il avait tout.

"- En faîte... ça va dépendre de votre temps à vous... Mais pour le tracé...huumm...  quatre heures trente, avec une pause ça me semble possible."

Dit il avec un léger sourire, essayant de d'étendre l'ambiance qu'il avait un peu refroidi avec son commentaire maladroit.... Enfin, refroidi... Ca avait jamais était torride entre eux.
....Qu'est ce que c'était que cette histoire de verre? Du rentre-dedans? Enfin vu les capacité du tatoueur à comprendre les gens....

"-Je...ne...hum meriinfueijfbhé&iaz.......

Rajesh finit par marmonner dans sa barbe, tirant à lui un tabouret et commençant à tout organiser. Il prit une grande inspiration, tentant de faire sortir de sa tête cette histoire de verre, essayant de ne ce concentre que sur son travail.

"- Hum... Rajesh...."

Le tatoueur se détourna du matériel, portant son regard sur le brun, un sourire forcé sur les lèvres.

"- Vous avez des questions?"



_________________


Salut !

En ce moment, je recherche deux partenaires de RP et mon délais de réponse est court.

Je n'ai pas encore de fiche de liens ou de dossier personnel

Je suis à la recherche d'un colocataire
pour ma cabine, 1C-1462 !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/12/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




David Sharon
Niv 1 : civil
Sam 30 Déc - 4:02
 Quatre heures trente ? Meme plus ? Parfait. Je vais pouvoir sécher encore. 

Le brun était content encore une journée sans aller en cours. Non pas tellement qu'il avait besoin d'une excuse pour ne pas se rendre en cours. Comme d'habitude. On lui répétait que c’était important, qu'il avait des capacités, bien que cela ne soit pas faux. D'accord, il le cache bien, très bien même mais oui, notre ami est ce qu'on pourrait appeler "une tête", le mec qui se fait victimiser dans la cours de recréation, et bien c'est lui. Enfin pas sur le Vidar, il est plutôt devenu le branleur sympa qui s'enfume toute la journée. C'est quand même mieux, non ? Bon, d'accord, quelques coups de pied au cul seraient plus que bénéfique.

Winner, Winner. Chicken, Dinner. 

- Je veux pas paraître désagréable. Tenta David.
Mais vous êtes vraiment tatoueur ? 

Apres mure réflexion, il fallait avouer quelque chose : Ça sonnait mieux dans sa tête.
Un gros blanc s'installa entre les deux hommes, un silence assez pesant donc notre cher ami avait .. comment dire... le secret.

-Je... Enfin. Non. Mais... Je disais pas ça dans le sens que ça avait l'air d'avoir comme sens.
J'veux dire... Vous semblez ... Comment dire, tendu. Ouais, voila, c'est le bon mot ... "Tendu."

Quel naufrage.
Plus il parlait et plus il s’enfonçait. Il n'avait plus rien pour se rattraper. Sans doute pas une mauvaise idée, vu qu'il sombrait de minutes en minutes.  

"- Ouais... Bon. Heu..." 

Par chance, la tatoueur en répondant aux interrogation du brun, venait de lui lancer une bouée de sauvetage.

- Oh! Rajesh ? C'est quoi ? 
Il ne savait plus quoi tenter...
'fin bref.

- Des questions ?
Nah. Pas vraiment. Pour être honnête, vu que vous sembliez pas vraiment en forme, je voulais juste discuter pour vous changez les idées. Ahah. Commenca David.
J'veux dire, c'est pas si j'allais le garder toute ma vie.

Le jeune se mit à rire.

- Non, sérieusement. Vous êtes ok ?
Dit alors David avec une pointe d'angoisse dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2017
Dim 31 Déc - 3:57

L'Indien eu un rire à la remarque de...David. Lui n'avait jamais séché... même les pires. Enfin, ce n'était pas comme si il avait eu quelque chose à faire pendant ses heures de sèche. Dès qu'il avait pu, Rajesh avait laissé tomber les études pour se diriger vers le tatouage. Il n'avait jamais été du genre à faire du bruit, restant discret, écoutant attentivement, alors arrêter les cours à 16 ans n'avait rien eu de terrible.

"-Mauvais élève..."

Marmonna le tatoueur, un rire dans la voix, presque un sourire sur les lèvres. Dire ce genre de conneries, ou toutes autres blagues du genre le détendait. Il était sur les nerfs, et ça se voyait. En tout cas, assez pour que quelqu'un qui ne le connaissait que depuis quelques minutes le sache. Avec un soupire nerveux, l'Indien se passe une main sur la nuque, reportant son attention sur le matériel traître qui était prêt à l'emploi. A tout bouger, il aller finir par salir quelque chose, et Mathilde allait le tuer si il devait faire un passage inutile en chambre de stérilisation.

"-Je... Hum... peux pas m'empêcher de flipper avant un tatouage, mais je suppose que c'est une bonne chose... Ca veut dire que je n'en ai pas rien à foutre...

Répondit il, ne sachant pas comment présenter les choses. C'était assez mal venu de tenter d'expliquer à un client que "oui oui, on tremblait, mais qu'au moment du tatouage, non non, on tremblerait plus" , peut-être que même lui aurait été méfiant... non. Il aurait refuser qu'on l'approche de plus d'un mètre avec le dermographe, aurait commencé à douter de la stérilité du materiel, et finalement serrait rentré chez lui pour faire une de ces crises de stresse préférée...

"- Indien....."

Pourquoi Raj avait répondu à cette question? Il n'avait aucune raison de le faire, aucun compte à rendre... mais pendant qu'il répondait automatiquement, il ne pensait pas à tout ça... D'ailleurs c'était pour ça que le brun lui avait demander son nom; lui changer les idées. Parce qu'il avait peur pour son tatouage, rien de plus. Le tatoueur en foutait en faîte, il n'avait jamais ressentie se besoin d'être forcement aimé et regardé, alors être résumé aux mains tenant le dermographe, ça ne le gênait pas.

Il ferma les yeux, prenant une grand inspiration, puis regarda David, un sourire un peu creux sur les lèvres. Il n'atait pas doué pour sourire sur commande....

"-Oui. J'ai tatoué dans des états moins glorieux... et le résultat était pas dégueu."

Il allait peut-être passer pour un vantard...mais chacun son tour de rassurer l'autre.


_________________


Salut !

En ce moment, je recherche deux partenaires de RP et mon délais de réponse est court.

Je n'ai pas encore de fiche de liens ou de dossier personnel

Je suis à la recherche d'un colocataire
pour ma cabine, 1C-1462 !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/12/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




David Sharon
Niv 1 : civil
Lun 1 Jan - 20:24
 - Je suis pas un mauvais élève, hein ! 
J’économise mon temps. C'est du travail. Je me préserve. Ouais. Voila ! Je me préserve. Un esprit presque sain dans un corps sain. 
C'est la formule gagnante. Doucement le matin et pas trop vite le soir.

Mais bien sur. La formule du chômeur, ouais.
Ça finirait par lui retomber dessus. Il le savait. Il s'en fichait ? Pas vraiment, il voulait bien faire, mais en utilisant sa façon de faire, qui était loin d’être concluante. Enfin bref, il y repensera quand il aura finit de faire tatouer. Parce que pour l'instant, c’était l’épreuve du jour autant pour lui que pour le tatoueur, Rajesh. Il serait Indien... Apparemment. Pas besoin de lancer une débat, mais David sur le coup, ne dit rien, même si il n'en pensait pas moins. Peu importe... On va dire.

L'Inde d'ailleurs, même si cela remonte loin, il se rappelle quelques brides d’informations, avant de partir. Il lui semblait que le pays était un des plus instables, émeutes, pillages, attentats. Le gros lots. Ou alors il confond avec un autre pays ? Il ne sait plus vraiment. 
Il passait des heures entières devant le poste de télévision de la maison familiale, regardant les informations en boucle. Vous savez ces chaines d'informations en continue, toute la journée les mêmes images de chaos, de violence et de désolation. La Terre était devenue folle. Il valait mieux finir ici... Dans le Vidar, plutôt que la-bas. 

- Pas degeu ?
Ahah. J'aurais préféré un terme comme "cool", "très bon" voir excellent. 

Il riait jaune.
Rien de raciste, sa meilleur ami est chinois ! Ou irlandais...
Au moins, il avait réussis une partie de sa mission, détendre le tatoueur, même si son stress ne faisait qu'augmenter. 

- On va s'en contenter alors.
Le brun souri en direction du tatoueur.

- Bon beh... Y'a plus qu'a. 
Le brun relâcha un peu ses muscles et se mit a l'aise sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2017
Mar 2 Jan - 22:40

Les lèvres légèrement crispées sur un rire discret, Rajesh attrapa un marqueur et le croquis de Lilith. Maintenant, il vallait mieux arrêter les conneries, et revenir à un état plus calme...Comme si il s'était un moment ambiancé. Non, L'indien avait toujours était assez calme. Il faisait partie des gamins qui en cours de récréation, s'asseyaient sagement... Enfin les lits d'hôpitaux l'avaient habitués à une certaine immobilité...

"-Je... Suis pas du genre à me vanter."

Répondit il avec un sourire presque gêné, avant de s'asseoir sur un tabouret à roulette, s'approchant du brun d'un petit coup de pied au sol. L'Indien tira rapidement sur le capuchon, avant de s'attaquer à ce qu'il considérait comme une partie à part du tatouage: les contactes physiques. Il détestait ça. Parce qu'il fallait réussir à prendre prise en essayant de limite les hématomes, et il avait eu bien trop de problème. Contrairement à ce qu'on pouvait croire, le tatoueur avec une certaine force dans les doigts...et il pouvait facilement se mettre à serrer la moindre parcelle de chaire sous ses mains.

Maladroitement, il posa sa main sur l'épaule de David, et commença à tracer le tatouage, lançant régulièrement un coup d'œil à croquis. Mieux valait ce concentrer sur le bout de papier que sur l'humain, ça lui permettait un plus grand calme. Trouer la peau, lui faire subir ce que certains considéraient comme des sévices ne gênait pas Rajesh, ou il n'aurait pas de piercings à l'oreille, ni de tatouage sur une grande partie du corps, mais ce dire qu'il pouvait rater.... Ca le glaçait.

Finalement, après un quart d'heure à marqué le tatouage, Raj referma le marqueur, le posant sur la tablette pas loin. Faisant rapidement craquer son cou, il attrapa le dermographe, lançant un court instant la machine qui effectua son léger frémissement qui étant devenu familier à l'Indien.

Prenant une lente inspiration, il adressa un léger sourire à David, alors que son regard devait surement être impassible. Sa main fermement serrée sur le dermo ne tremblait pas, comme son bras, comme tout son corps.

"-Bon.... C'est partie."  

Dit il en posant l'arme des tatoueurs contre la peau du client, regardant avec un détachement feint l'encre s'insinuer dans la peau, lentement mais sûrement.  


_________________


Salut !

En ce moment, je recherche deux partenaires de RP et mon délais de réponse est court.

Je n'ai pas encore de fiche de liens ou de dossier personnel

Je suis à la recherche d'un colocataire
pour ma cabine, 1C-1462 !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/12/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




David Sharon
Niv 1 : civil
Jeu 4 Jan - 1:13
***

2h30.
Peut-être plus ? Pour être honnête, notre brun avait arrêté de compter au bout d'une heure. La patience ne faisait pas partie de la liste de ses points forts. C’était quoi ses points forts déjà ? Bref. Il était couché dans la même position, encore, encore, encore et encore. A part quelques moments, trop rares à son goût, où il eut la permission de la part de Rajesh de se remettre en position. 
La douleur était présente, vraiment, mais il fallait bien avouer que la sensation n’était pas non plus assez forte, au point de se rouler au sol. Notre ami eut quelques grimaces au passage du dermographe sur ses côtes mais pas plus loin. Comme on dit : "Il faut souffrir pour être beau." 
Les lignes commençaient peu a peu a apparaître. Lilith prenait forme au fil des minutes sous les mains du tatoueur, mais on était encore loin du résultat final. En parlant de final, vous saviez que l'ont pouvait l’écrire "finals" au pluriel ? Trop cool. 

Oui. Enfin peu importe, ce n'est pas très utile. En tout cas, une chose était sur, le tatoueur n’était pas un bavard quand il travaillait. Depuis qu'il avait utilisé le dermographe, il était dans un tel niveau de concentration, que sur le moment, il était presque inébranlable. Au moins, par son attitude, il avait un peu rassuré David pour la finalité de son tatouage. Tout est bien qui... se passait bien ? 
Enfin pour l'instant. David, lui, malaxait depuis un certains temps, une boule anti-stress en mousse. Le salon en avait plein. Le brun ne savait plus vraiment quoi faire pour combler cette sensation de lassitude plus que présente, il avait bien essayé d’écouter de la musique et d'autres choses mais se fût d'assez courte durée. Trop long, beaucoup trop long pour David.

- Heu... Je veux pas Etre chiant.. mais... Comment dire.
On pourrait faire une pause ? 

David tourna la tête vers le tatoueur.
Las de faire mumuse avec sa balle.

- J'veux me dégourdir les jambes.. Un peu.
Et peut-être faire un saut aux toilettes aussi. Parce que bon. Ça fait combien de temps maintenant ? 3 heures ?

Il se passa une main sur le visage.

- J'ai atteins ma limite.
Je crois. On en a encore pour longtemps, je suppose.. ?

Il soupira. Bon.. au moins la moitié du travail était fait. Si il avait survécut jusqu’à maintenant, il pouvait encore attendre quelques heures. Un mal pour un bien.
Mais pour l'instant, il voulait vraiment faire une pause.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2017
Lun 8 Jan - 4:13

Le tatoueur n'entendit pas tout de suite David, toujours penché sur le torse de l'homme, continuant de surveiller le moindre de ses propre gestes. Finalement, il s'éloigna du brun en jetant un dernier regard à son travail en essuyant le sang et l'encre.

"-Ouais, désolé."

Marmonna il en se redressant, faisant craquer son cou. 3 Heures. Putain, et il ne s'était pas arrêté?...Quel idiot.
L'indien tourna la tête sur le coté, faisant craquer ses cervicales endoloris. Il avait bien bossé, assez pour se permettre une pose de trois bon quart d'heure...

"- Une demi heure et ce serra bon pour le traçage des contours."

Répondit il en attrapant la boîte d'aspirine et une bouteille d'eau, engloutissent 4 gélules. Raj était resté concentré à s'en donner mal au crâne, il se sentait même prit de vertiges parfois... Oui. Sa relation avec son travail commencé à prendre des tournures qui n'étaient pas toujours des plus saines... Mais quand il tatouait, il était bien. Peut-être qu'aimer enfoncer des aguilles dans de la chair humaines faisait de lui un dangereux psychopathe, mais il n'était plus à ça prêt.

"-A gauche de l'escalier, deuxième porte à droite. Pour les toilettes

Murmura l'Indien en posant une mains sur son front, rejetant un coup d'œil au tatouage du brun. Il avait bien bossé. Enfin il trouvait.

Ne sachant pas comment encourager le barbue, Rajesh vient rechercher ce qu'il ne savait toujours pas être une plaisanterie ou une tentative d'approche... Ce mettre en couple n'était pas dans ses projets, et quand aux plans cul, l'Indien avait ses habitudes, il ne couchait en faîte jamais avec des inconnus. Sa capacité à foirer tout rencontre humaine était bien trop grande. Et pourtant...

"-Un peu moins d'une demi heure, et on pourra aller le boire ce verre."

Dit il avant de reprendre une gorgé d'eau, évitant tout contactes visuels avec David. Who. Rajesh Atkins qui se prêtait au jeu du rentre dedans...Etrange. Il ne savait même pas pourquoi il faisait ça....Dabid était ton genre?....Oui et non. Il n'avait rien contre la barbe et le sourire amusé, mais le physique, c'était pour le sexe....Là on parler d'un client. Rien à voir.


_________________


Salut !

En ce moment, je recherche deux partenaires de RP et mon délais de réponse est court.

Je n'ai pas encore de fiche de liens ou de dossier personnel

Je suis à la recherche d'un colocataire
pour ma cabine, 1C-1462 !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/12/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




David Sharon
Niv 1 : civil
Sam 13 Jan - 6:33
Le brun se leva de la table d'un bond rapide. Il avait atteint sa limite. Faut le comprendre aussi, rien faire autant de temps, ne lui correspondait pas vraiment. David fit quelques flexions, les jambes engourdies. La même sensation que lorsqu'il dormait sur le canapé de la cabine. Ce qui finissait d'ailleurs par des remontrances de Kerwan, avec son gros accent irlandais. Trop drôle. Enfin, moins drôle pour ses vertèbres. Et bien, ici, c’était la même chose. Quelques secondes plus tard, le tatoueur donna au brun la fameuse informations. 

- Mhm. Merci.

Bon d'accord, c’était juste la localisation des toilettes mais c'est déjà. David se dirigea vers l'escalier en bois, qui lui semblait toujours aussi proche de s'effondrer d'ailleurs, avant de descendre, il se retourna en direction de Rajesh pour surenchérir aux dernières paroles de l'artiste tatoueur. 

- On est pas dans l'obligation de s’arrêter à un seul verre, hein .

Répondit-il, un sourire en coin. Descendit les marches les unes après les autres pour éviter de tomber avec fracas. Si il pouvait s'en passer, se serait un plus. Deuxième porte à droite, deuxième porte à droite. Pas vraiment dur à trouver pour notre ami. Il pénétra à l’intérieur et referma la porte derrière lui. Au moins, c’était propre. Une petit pièce, peut-être du trois sur trois. Du mobilier en inox, facile d'entretien, pas besoin d'efforts. 
En face de lui se trouvait un petit lavabo de couleur grise, rien de bien original, au dessus de celui-ci trônait un miroir, le brun pu scruter son reflet quelques instants avant que son regard soit attirer par l’applique accrochée au mur. Elle marchait de moins en moins, l'ampoule s’éteignant et se rallumant aléatoirement. Il eut pour réflexe de venir tapoter dessus quelques secondes, en vain. 

Il laissa alors couler l'eau quelques secondes avant de venir se rafraîchir le visage, plusieurs mèches de cheveux collaient à son front et plusieurs gouttes dégoulinaient de sa barbe. Apres avoir refermé le robinet, il posa ses mains de chaque côté du lavabo avant de soupirer. Il commença alors à déboutonner son jean et se dirigea en direction des toilettes, après tout il était venu pour ça, non ? Et c'est ainsi que David Sharon fit pleurer le petit Jésus... Ou le petit Moise ? 'Fin peu importe. 

Une fois ceci fini et après s’être passé les mains sous l'eau, il retourna auprès du tatoueur. Pour la dernière ligne droite, l’espérait-il. Il monta une nouvelle fois l'escalier et retourna prés de la table. Il vint alors s'y recoucher comme il était un peu plus tôt. Le tatoueur n’était guère loin.

- On y est presque, hein ?
On dirait qu'on arrive au bout ... Il se tourna en direction de Rajesh.
 - Tout les deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2017
Lun 15 Jan - 2:33

Raj ferma les yeux, les reposant un instant pendant que son client n'était pas là. Il avait bientôt finis, hors de question qu'il se plante maintenant. Le jour où il se foirait, il aurait l'aurait mauvaise, vraiment mauvaise. Mais si l'Indien se faisait avoir avec un truc aussi con que la déconcentration de la dernière ligne droite...Rien que d'y penser, il se serrait coller une bonne baffe.

"-Hey! Alors ce client? J'vous ai entendus parler d'un verre...Il va te sauter?"

Le tatoueur soupira, tournant la tête vers sa collègue. Elle lui laissa un regard amusé, derrière les fesses d'une femme. Toujours partante pour faire les tatouages les plus intimes celle-là. Il se leva, les mains en fond des poches et traina des pieds jusqu'à Mathilde.

"-Il va rien sauter du tout. Puis merde, Mat je bosse, tes commentaires de ce genre tu te les gardes!"

"-Rôh ça va! C'tait juste une boutade!"

Ronchonna la jeune femme en se penchant à nouveaux sur le corps de sa cliente, posant sans aucunes gêne une main rude sur sa fesse. Le dermo reprenait son vibrement qui finissait par devenir fatiguant aux oreilles du garçon.
"-Tu...Devrais te concentrer et pas me parler."
Elle haussa les épaules, éternellement insouciante et provocatrice.

"-Bof, j'sais ce que je fais, puis je fais pas de crise de flippe....Moi."

"-OK, t'as gagné un point."

Concéda l'Indien en s'éloignant, retournant à sa place, les jambes croisés. Bordel mais qu'est ce que c'était que cette histoire? Est ce que le barbue en voulait réellement à ses fesses? Mais...Et sa religion? Raj était athée jusqu'au bout des doigts, peut-être même avait il une prédisposition à enchaîner les blasphèmes...Mais dans ses souvenirs, la religion Juive était comme toutes les autres: Pas du tout ouverte dès qu'il s'agissait du cul de ses croyants. C'était quelque chose qui le fascinerait toujours: Ce besoin de se mêler des affaires d'autrui.

"-Hey, Raj! Excuse-moi...Mais tu sais c'est tentant de te faire chier, héhé."

Le tatoueur releva les yeux sur sa patronne, haussa les épaules. Elle pouvait bien se moquer de sa peur avant un tatouage, ou de son incompréhension devant la complexité de l'humain, il s'en foutait. L'avis des gens, "le regard des autres" comme on disait enfant, il s'en foutait. 

"-Mathilde, j'ai du travail. David va revenir, et.."

"-Vous vous étes échangés vos nom!"

"-Dégage. Va te faire niquer, tu m'emmerde."

Claque sa voix, à geler le sang. La tatoueuse aux dreads baissa la tête, et repartie, le dermo au bout de la main.

"-Désolé...."

Elle repartie penaude quand David revenait, tirant à l'Indien un regard faussement blasé. Il se releva, reprenant le dermo en adressant un léger sourire au brun. Exactement. Ses nerfs fatigués et en plus on l'emmerdait.

"-Une petit demi-heure, et c'est bon."

Dit il en reposant contre la peau du plus grand les aiguilles. Le tatoueur bossa sans relever le nez des cotés de David, bossant aussi vite qu'il pouvait sans perdre en qualité. Est ce qu'il était impatient d'aller prendre ce verre...Enfin ces verres comme l'avait sous entendue le brun. Non, il était juste....Curieux. Les yeux braqués sur le tatouage, il ne releva la tête que quand  les contours du tatouages furent terminais....

"-Voilà."


_________________


Salut !

En ce moment, je recherche deux partenaires de RP et mon délais de réponse est court.

Je n'ai pas encore de fiche de liens ou de dossier personnel

Je suis à la recherche d'un colocataire
pour ma cabine, 1C-1462 !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/12/2017
Niv 1 : civil
Voir le profil de l'utilisateur




David Sharon
Niv 1 : civil
Dim 21 Jan - 23:13
Enfin, enfin fini. David avait arrêté de compter les heures qui avaient défilés mais dorénavant, il était bien content. Oui. Il n'avait pas vraiment souffert, mais le temps fut plus que long pour lui. Le tatouer finit alors les derniers préparatifs pour le départ du jeune -soit filmer son tatouage.- 
Le brun pu se lever, enfin, il en avait bien besoin. Il alla chercher son tee-shirt qu'il enfila directement. Une bonne chose de faite. David fit quelques étirements, les jambes en compote, pourtant, il aimait bien rester allonger sans rien faire. Le duo se dirigea alors vers le rez-de-chaussé. Une fois en bas, ils se dirigèrent vers ce qui servait de comptoir au salon, pour finir les quelques détails, c'est alors que le téléphone de David se mit à sonner. Le jeune homme porta rapidement sa main sur celui-ci et décrocha. 

- David. Répondit le jeune homme.

- Monsieur Sharon ? Ici le professeur Hirt. Je vois que vous vous la coulez douce encore une fois.Je vais fermer les yeux. Venez tout de suite ici, je vous rappelle que c'est le moment de choisir une spécialisation. Mais comme vous n'en faites qu'a votre tete... Et bien, vous n'allez pas choisir. Pas de chance. Herwin Hornmeyer c'est lui que vous devez aller voir.
Pas retard. Je vous conseille de vous y rendre tout de suite. Compris... ? COMPRIS !?

- Oui. M'sieur. David raccrocha dans la foulé

Le sang de David ne fit qu'un tour. Que faire ? Que faire ? Que faire ? Que faire ? Que faire ?
Ultimatum ! David savait qu'il devait rapidement y aller sous peine de se faire enguirlander encore plus fortement.
Il était devant  le fait accomplis. Bah bravo. Ni une ni deux, le brun fit un mouvement rapide se dirigeant vers sa veste qu'il enfila en moins de cinq secondes. C'est alors qu'il repassa devant le tatoueur. Il lui donna une petite tape sur l’épaule.

- Pas le time ! Urgence. Je dois y aller.
Le brun quitta alors le salon comme un dératé, se rendant directement aux labos. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2017
Jeu 1 Fév - 1:57

Rajesh s'éloigna au bruit de la sonnerie, laissant un minimum d'intimité au barbue. Et puis il avait du matos à nettoyer, et un cœur à qui il devait redonner un rythme à peu près normale. Stresse à la con. Il respira lentement en commencent à ranger les encres et les cotons, l'esprit ailleurs, déjà à réfléchir à ce qu'il allait faire après, au moment du fameux verre... Il il avait vraiment une proposition, ou il commençait à fatiguer au point d'être infoutu de comprendre un humain lambda?...L'Indien était une merde en communication, c'était une certitude.  Mais là, c'était un peu beaucoup passionnément le boxon dans sa tête...

"-Qu-qu!"

Il regarda le tout nouvellement tatoué passer comme une tempête, et lui défoncer l'épaule au passage en ce demandant ce qu'il se passait. Une urgence? Quelque chose de grave? Accident? Décès?...De toute façon ce n'était pas ses affaires, il fallait prendre du recule, beaucoup de recule. L'implication, c'est comme l'eau. Entre prendre un bain de pied et une noyade, y'a parfois pas grand chose.

....Il y avait une tempête David?


_________________


Salut !

En ce moment, je recherche deux partenaires de RP et mon délais de réponse est court.

Je n'ai pas encore de fiche de liens ou de dossier personnel

Je suis à la recherche d'un colocataire
pour ma cabine, 1C-1462 !
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vidar 89-05 :: Deuxieme Niveau :: Espace public :: Centre commercial-
Sauter vers: